Exploration souterraine dans les Grottes de la Balme

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, reseaux de gours en bassins rempli d'eau, limpide turquoise, roche blanche ocre
Les gours

A seulement quarante minutes de Lyon se trouve les Grottes de la Balme. Si vous aimez l’aventure, le mystère et les sensations, nous vous invitons à nous suivre dans notre expédition souterraine. Dans les profondeurs de la Terre, préparez-vous à vivre une expérience inédite.

Une Caverne aux allures de Cathédrale

Dans le département de l’Isère, sur le plateau de l’Isle Crémieu, se trouve la petite commune de La Balme-les-Grottes. C’est ici que débute notre aventure.

A notre arrivée devant les grottes, nous avons été subjugués par cette entrée monumentale. Une ouverture de 35 m de haut pour 28 m de large. En comparaison, la hauteur sous voûte de la cathédrale Notre-Dame de Paris mesure 33 m de haut.
On peut observer dès l’entrée la présence d’une petite chapelle sur la droite ainsi que les vestiges d’une plus ancienne. La plus récente qui est aussi la plus haute date du XIVe siècle et est consacrée à la vierge Marie. L‘antérieure se situe légèrement en contrebas de la précédente et date du IXe siècle, consacrée à Saint Jean-Baptiste. Un escalier intérieur  permet d’y accéder.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, entree de la caverne, vegetation, roche, eglises
Entrée des Grottes de la Balme

Après s’être acquitté du droit d’entrée à l’accueil se trouvant sur le côté opposé de l’escalier conduisant aux églises, nous pénétrons plus en profondeur dans les entrailles de la grotte.

Avec une voûte longue de 80 m est d’une hauteur sous plafond incommensurable, on se sent vite minuscule au milieu de cet espace minéral. Appelée la grande coupole, cette première salle est le point de départ vers d’autres galeries.  La lumière diffuse se tamisant peu à peu  au fur et à mesure que l’on pénètre plus en profondeur rappelle de nouveau celle des édifices sacrés.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, entree de la grotte, reconstitution homme prehistorique, caverne, voute, panneaux, cavites
Vue de puis l’église

Un parcours semé d’embuches

Nous avançons à petits pas sur un chemin tracé flanqué de roches éclairées par quelques lampes, baigné encore par la lumière naturelle offerte par l’ouverture de l’entrée. Nous gravissons des marches permettant d’accéder aux divers étages de ces grottes majestueuses. Quelques vestiges de coffres aux trésors avec des pièces en carton sont présents, sans doute destinés aux enfants pour agrémenter leur visite.

Nous pouvons observer sous un autre angle les grottes. Vue d’en haut tout parait différent mais toujours aussi impressionnant. Rassurez-vous des barrières de sécurités sont installées mais Prudence est mère de sureté. Soyez toujours vigilant, le sol glisse et un accident est vite arrivé même si tout est mis en œuvre pour les éviter.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, bloc rocheux coince entre paroi et chemin, escaliers,lumiere
Bloc rocheux en équilibre

La visite se poursuit dans un dédale de chemins sinueux, parfois très étroits. Claustrophobes s’abstenir. Ce parcours n’est pas accessible pour les personnes à mobilités réduite et paraît même peu adapté aux personnes en surpoids.  De nombreux escaliers sont à gravir afin de pouvoir admirer des curiosités géologiques naturelles.

Quelques curiosités géologiques

Tout au long du parcours, nos yeux s’émerveillent. Outre les divers stalagmites et stalactites que l’on s’attend à trouver dans une grotte, d’autres surprises attendent.  Nous avons découvert la beauté des gours, l’eau limpide et fraîche du lac souterrain, les nombreuses concrétions calcaires ornant de milles couleurs la roche. Cela créé parfois des paréidolies. Comme pour les nuages, on voit des formes que le cerveau interprète comme familière créant ainsi une illusion d’optique. Pour illustrer le propos, une concrétion blanchâtre sur la roche porte le nom de voile de la mariée, inutile de préciser pourquoi.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, resaux de gours en bassins rempli d'eau, limpide turquoise, roche blanche ocre
Les gours

Les Grottes de la Balme et ses histoires

Plusieurs histoires et légendes rythment la vie des Grottes de la Balme.
Pour commencer, cette caverne fut de tout temps occupée par l’homme ; de la préhistoire à nos jours. Un semblant de reconstitution de la vie à l’époque préhistorique est d’ailleurs exposé dès l’entrée de la grotte en contre bas.

Parmi les légendes les plus contées, il y a celle du roi François 1er qui en 1516 serait venu avec sa mère, prié, mangé et exploré le lac souterrain. Une immense fresque se retrouve sur une des parois de la grotte réalisée en 1882 par l’artiste Théodore Levigne.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, fresque de Théodore Levigne, François 1er sur son cheval blanc
Fresque de Théodore Levigne

Les grottes ont souvent fait l’objet d’abris durant de sombres périodes. Une autre histoire rapporte que le célèbre contrebandier français Louis Mandrin se serait réfugié dans les dédales des Grottes de la Balme afin d’échapper à son funeste sort.

Pour revenir sur la paréidolie le voile de la mariée,  la légende raconte qu’elle serait apparue suite à un accident de barque sur la rivière souterraine où tout un groupe périt noyé dont parmi eux un couple de jeunes mariés.

be art magazine, voyages, Grottes de la Balme, concretion calcaire dit le voile de la mariee
le Voile de la mariée

Une faune à l’état sauvage

Ce qui fait aussi la spécificité des Grottes de la Balme, c’est sa faune. En effet, plusieurs espèces animales ont élu domicile en ces lieux, où y passent régulièrement. Parmi elle, nous retrouvons de nombreux oiseaux ; des chouettes hulottes, des hirondelles des rochers ainsi que des mammifères comme les chauves-souris. 22 espèces différentes ont été répertoriées sur le site. Essayez donc de rester discret pour  ne pas les déranger sauf si vous voulez finir comme repas pour ses demoiselles assoiffées de sang ! Ha ha ! Non c’est une plaisanterie, elles ne se nourrissent que d’insectes. N’ayez pas peur, rien ne vous arrivera.

be art tourisme Une journée au parc des oiseaux, Chauve souris endormie
Chauve souris Ptéropus

En Bref !

Les Grottes de la Balme sont une visite insolite à faire si vous passez non loin de là. Immenses, majestueuses, pleine de mystères, vous apprécierez les découvrir. S’il pleut vous y serez au sec, s’il fait chaud vous y serez au frais ; la température ambiante y est tempérée toute l’année entre 12°C et 15°C.
La visite est libre mais vous avez la possibilité de réserver un guide.
Côté tarifs, il faut compter pour un adulte une dizaine d’euros, variable à la baisse selon la saison.
A savoir aussi comme nous l’avons déjà précisé, les grottes ne sont pas adaptées aux personnes à mobilité réduite, aux poussettes et certains endroits peuvent s’avérer problématiques pour les personnes en surpoids.

Renseignez-vous en préparant votre visite sur leur site internet.

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here