5 lieux insolites à visiter sur Lyon

be art magazine, vue de lyon, le crayon, toits, tour oxygene, mont blanc, ciel bleu
vue de Lyon depuis l'esplanade de la basilique Lyon Fourvière (avant la construction de la tour Incity)

Que diriez-vous de découvrir le Lyon insolite ? Été ou hiver, si vous en avez marre des traditionnelles visites touristiques et que vous souhaitez visiter des endroits moins conventionnels, voici notre sélection des 5 lieux insolites lyonnais ouverts (mais pas tous les jours) au public. Attention sensations fortes garanties !

Visite de la prison de Montluc

Le mémorial national de la prison de Montluc est une prison militaire malheureusement connue pour son utilisation pendant la Seconde Guerre mondiale. En effet, de nombreuses personnes y ont été enfermées, torturées et déportées parce qu’étant de confessions juives, homosexuelles ou simplement résistants. C’est ici que Jean Moulin ou encore son bourreau, Klaus Barbie y ont été captivés.

be art magazine, culture, prison de montluc, batisse, fenêtres, barreaux, cour
Prison de Montluc, vue depuis la cour

Vous pourrez visiter la prison dans son intégralité (ou presque). La cour des fusillés, le réfectoire, les douches mais aussi et surtout les cellules. Chacune présente le portrait d’un de ses occupants, replongeant dans le souvenir d’une trouble époque. L’émotion est palpable dans les moindres recoins de ce lieu. Actuellement et jusqu’au 28 avril l’exposition TRACES est à découvrir entre les murs, vous dévoilant et expliquant les vestiges parvenus jusqu’à nous, pas souvent reconnaissables au premier regard.

be art magazine, culture, prison de montluc, cellule, fiche Jean Moulin, fenêtre a barreaux, conduite d'eau
Cellule de Jean Moulin

La prison est ouverte du mercredi au samedi de 14h à 17h30 en visite libre et en visite guidée les après-midi dès 15h30. L’accès au site est gratuit. Pour les personnes à mobilité réduite, seul le rez-de-chaussée et les extérieurs sont accessibles.

be art magazine, culture, rez de chausse de la prison de montluc, carrelage a carreaux blancs et rouges, portes des cellules en bois, plafond ajouré d'une ouverture centrale, barreaux
Prison de Montluc

Le point de vue à 360° des toits de la basilique de Fourvière

La basilique de Lyon Fourvière, haute de ses 35 mètres, culmine au sommet de la colline éponyme à près de 287mètres de hauteur. C’est en gravissant 345 marches qu’il vous sera possible d’avoir une vue imprenable à 360° sur toute la ville de Lyon et même au-delà.

be art magazine, culture, vue de Lyon, statue de Saint Michel terrassant le dragon, Saone, toits, Rhône
Vue depuis les toits de la basilique Lyon Fourvière

Vous pourrez découvrir lors de votre ascension, la grande tribune où vous pourrez observer les  splendeurs des décorations intérieures, le cabinet des architectes, la galerie des anges cariatides, le grand carillon pour finir sur la terrasse St Michel et la tour de l’observatoire.

be art magazine, culture, escalier en colimaçon, basilique de Fourviere, cadre sur les murs
Basilique Lyon Fourvière

N’oubliez pas votre appareil photo et soyez attentif, par temps clair il vous sera possible de voir une partie de la chaîne alpine ainsi que le sommet le plus haut de France : le Mont-Blanc.

Les visites se font d’avril à mai, avec un nombre de personne limité pour un tarif de 10€ par adulte. N’hésitez pas à réserver votre place!

be art magazine, culture, vue de lyon, le crayon, toits, tour oxygene, mont blanc, ciel bleu
vue de Lyon depuis l’esplanade de la basilique Lyon Fourvière (avant la construction de la tour Incity)

L’insolite crypte des Brotteaux

La crypte des Brotteaux se situe au 145-147 rue Créqui dans le 6e arrondissement de Lyon dans la chapelle Sainte-Croix. Pouvant se comparer à l’ossuaire des catacombes de Paris, la crypte des Brotteaux renferme les ossements de centaines de lyonnais massacrés par l’armée française durant la Révolution.

be art magazine, culture, eglise sainte croix, coupole, croix, arbres, ciel bleu
Eglise Sainte-Croix

Les vestiges des victimes y sont entreposés, rigoureusement rangés selon la nature de leurs membres. Une atmosphère particulière se dégage de ce lieu insolite avec cette macabre décoration où tibias, fémurs, crânes et autres ossements se superposent.

be art magazine, culture, crypte des brotteaux, ossements, cranes, inscription
Crypte des brotteaux

La crypte des Brotteaux n’est accessible que sur réservation :
par téléphone au 04 78 24 30 82 ou par mail au : lyon@fmnd.org

La visite dure environ 1 heure; présentée par un frère ou une sœur missionnaire qui prendra le temps de vous conter la tragique histoire des victimes demeurant désormais dans la crypte des Brotteaux.

be art magazine, culture, crypte des brotteaux, ossements, cranes, stele, inscription, chandeliers, fleurs, cierges, bancs
Crypte des brotteaux

La champignonnière de Caluire

Pénétrez dans les sous-sols de la ville des Lumières pour visiter la champignonnière de Caluire. Avant de servir de culture et production de champignons, le lieu était une galerie militaire appartenant au complexe du Fort de Montessuy. La champignonnière se compose de 61 pièces étendues sur 300 mètres de long.

be art magazine, culture, champignonnière, couloirs sombres, pierres, arches voutees
sous-terrain – © OCRA-Lyon

La visite commence par une porte métallique ouvrant sur un tunnel sombre s’enfonçant dans les entrailles de la terre. Au cours de la visite il vous sera permis d’observer des vestiges militaires (meurtrières, trous à canon…) mais aussi les traces de l’activité de myciculture (culture des champignons) tout comme celles de l’urbanisme de la ville. Pour visiter la champignonnière, contactez l’association OCRA-Lyon. Les visites sont limitées à 20 personnes simultanées pour une durée d’environ 1 heure. Tarif unique de 5€. Les réservations se font via l’OCRA

be art magazine, culture, champignonnière, pierres, ouverture pour canon à mitraille, meurtrières à fusiliers
Ouverture pour canon à mitraille (au milieu) meurtrières à fusiliers (de chaque côté) – © OCRA-Lyon

Pensez à prendre une petite laine car il fait assez frais et une lampe (au cas où) même si le lieu est relativement bien éclairé pour sa situation.

be art magazine, culture, champignonnière, chariot rouille renverse sur le cote en mauvais etat, corrode, pierres
Ancien chariot de la champignonnière – © OCRA-Lyon

L’atypique jardin Rosa Mir

Le jardin Rosa Mir n’est peut-être pas bien grand mais saura vous surprendre. Cet espace à ciel ouvert est un jardin de quartier, une cour fleurie et constituée entièrement de coquillages et de cailloux.

be art magazine, culture, jardin Rosa Mir, cailloux, coquillages, fleurs, cour, bâtiments
Jardin Rosa Mir

Cette œuvre monumentale, mi-artistique mi-naturelle est le résultat de nombreuses années de travail réalisées par le maçon Jules Senis. Souffrant d’un cancer de la gorge et suite à une rémission inattendue, il se fait la promesse de créer un jardin auquel il consacrera les dernières vingt années de sa vie. Il dédiera sa réalisation à sa mère Rosa Mir Mercader ainsi qu’à la Vierge Marie. Ce jardin fait l’objet depuis 1987 d’un classement au titre des monuments historiques.

be art magazine, culture, jardin Rosa Mir, cailloux, coquillages, fleurs, cour, bâtiments
Jardin Rosa Mir

Ouvert d’avril à octobre, et uniquement le samedi après-midi de 14h00 à 17h30 je jardin Rosa Mir est un ovni urbain au même titre que le palais du facteur Cheval.  Il se situe au 87 Grande Rue de la Croix-Rousse. D’une superficie de 400m2 et étant une curiosité atypique, il faudra parfois s’armer de patience afin de pouvoir le visiter. L’entrée est libre et gratuite pour tous.

be art magazine, culture, jardin Rosa Mir, coquillages, fleurs,
coquillages du Jardin Rosa Mir

En Bref

Parmi notre sélection de 5 sites insolites, nous donnons un + pour la prison de Montluc qui le temps d’un après-midi nous a replongé dans l’histoire la plus sombre qu’ait connue l’humanité. Une prise de conscience sur la chance que nous avons aujourd’hui.

Lyon regorge de lieux à visiter; visibles pour certains et d’autres plus discrets. Ne ratez pas notre prochain article à venir sur les plus belles traboules de la ville des Lumières.

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here