L’atelier en plein air s’expose au Musée Jacquemart-André du 18 mars au 25 juillet 2016. Tout commence par la Normandie au XIXème siècle… Les artistes de Londres et de Paris se rejoignent à Honfleur et ses environs pour échanger, et profiter de ces merveilleux paysages côtiers. Et de cette campagne normande va éclore le mouvement artistique le plus populaire au monde : les impressionnistes.

L’école de la nature

Dès la première salle, l’influence des peintres anglais, tel Turner, sur leurs homologues français est mise en avant . De cet échange naît l’école de la nature, cet art du genre paysager cher aux anglais : la peinture en plein air qui capte les multiples facettes des atmosphères normandes . Citons Corot : « le beau dans l’art, c’est la vérité baignée dans l’impression que nous avons reçue de la nature ». C’est ainsi que Corot, Boudin le « roi des ciels » et leurs amis ouvriront la voie aux futurs chefs d’œuvre de Monet ou Pissaro . Puis parallèlement à la hausse des loyers parisiens qui chasse les artistes vers la province, émerge la nouvelle vogue des loisirs de bord de mer . La côte fleurie attire alors une clientèle aisée et curieuse qui donne aux artistes autant de nouvelles scènes picturales que d’opportunités financières. Trouville, Dieppe, Etretat offrent leurs paysages minéraux et maritimes ainsi que des scènes de plage inoubliables entre les pinceaux de Monet, Degas, Renoir ou Boudin . Les tableaux représentant les ports ou villes normandes ne sont pas en reste . Le Havre, Rouen apportent leur tumultueuse théâtralité à l’appétit sans fin des peintres avides des lumières, des couleurs et des scènes de vie quotidienne .

Un voyage comblé d’émotions

Enfin, l’exposition nous permet de découvrir des impressionnistes oubliés tels que Anquetin, précurseur du cloisonnisme, ou encore l’immense influence qu’a pu avoir cette école impressionniste dont l’aventure a commencé sur la côte d’opale . En sortant du musée Jacquemart-André, deux sensations nous envahissent. La première est d’avoir eu le privilège de côtoyer en quelques salles les masterpieces des plus Grands tels que Turner, Courbet, Boudin, Monet, Pissaro, Morisot, Corot ou Signac . La seconde est une furieuse envie de partir en week-end à Honfleur ou Trouville retrouver cette émotion maritime et ces extraordinaires lumières si familières sur la côte normande . Le voyage pictural de Dieppe à Port-en-Bessin appelle à un voyage plus touristique !

Les expositions permanentes regorgent de trésors picturaux, sculptures et mobiliers à ne pas manquer ! Vous pourrez également vous restaurer dans le joli restaurant installé au rez-de-chaussé de l’hôtel particulier .

Retrouvez plus d’informations sur le site du musée.

Be'Art Magazine 2016.beart_.Latelier-en-plein-air-Jacquemart-André.2.2 Non classé
Monet, Étretat la porte d’Aval
Be'Art Magazine 2016.beart_.Latelier-en-plein-air-Jacquemart-André.3 Non classé
Gauguin, Le port de Dieppe

©Musée Jacquemart-André

Informations pratiques :

158 boulevard Haussmann

Paris 75008

Ouvert tous les jours  de 10h à 18h. Nocturnes les lundis jusqu’à 20h30 en période d’exposition. 

CFD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here