Très loin de l’univers de la fast fashion, Chemins Blancs a vu le jour grâce au savoir-faire de la Maison Lener Cordier crée en 1954 par Marguerite Lener puis repris par son petit fils, Frédéric Lener. Ce dernier fonde en 2009 Maison Lener. Vous le savez, pour nous la création détient une grande place dans notre cœur. Et lorsque celle-ci est française et européenne nous l’apprécions d’autant plus. Le saviez-vous ? Pour fabriquer un manteau dans les règles de l’art il faut une vingtaine de personnes et pas moins de six mois de travail.

Dans l’histoire de Chemins Blancs il est midi éternellement…

En 1990, Monique Kolen, mannequin néerlandais passionnée de voyage, croise le chemin d’un industriel français, Frédéric Lener. Lors d’un séjour à Amsterdam, elle tombe sur une chemise blanche sur laquelle il était écrit en plusieurs langues « Sur les Chemins Blancs, il est midi éternellement« . Cela marquera le point de départ de cette très jolie aventure qui sera concrétisée ensuite en 1990. Comme une évidence, les collections se veulent pour tous les styles, tous les âges et surtout complètement intemporelles. L’idée est réellement de pouvoir piocher ça et là des pièces indémodables qui parcourront les années éternellement si possible. C’est cela que nous aimons chez Chemins Blancs, il n’ y a aucune concession sur la qualité quand il s’agit de coupes, de finitions et de matières ! De délicats motifs soulignés par des matières nobles, la marque Chemins Blancs a encore de très beaux jours devant elle. La qualité est de mise puisque les tissus proviennent soit d’Italie soit de France. C’est au Salon Première Vision que l’équipe s’inspire en partie et fait son choix en matière de tissus. C’est le Graal pour tous les professionnels du textile, un peu comme les designers et amoureux de la décoration y trouvent inspiration en Maison & Objet.

À Hasbrouck, les équipes de style dessinent les modèles puis les patronnières et couturières réalisent les premiers prototypes, « toiles » dans le jargon de la mode. Ces derniers bénéficient d’une série de tests, sont améliorés tandis que les finitions sont passées au peigne fin. Il est temps de partir en fabrication dans les usines en Europe. Les équipes sur place sont formées au savoir-faire si particulier et exigent de la Maison Lener. Le cercle de fabrication est complètement contrôlé dans leur propre usine à Hasbrouck, près de Lille et en Ukraine.

La dernière collection Chemins Blancs

Les collections Automne-Hiver et Printemps-Été sont toujours travaillées de manière simultanées. La collection A/H 2018 est un véritable hymne aux années 70 et au mouvement hippie et bohème qui se jouaient à cette époque là. Les stylistes ont misé sur un look working girl avec un mélange d’influence féminine et masculine, nous précise la créatrice et directrice artistique de la marque, Monique Kolen. Le tailleur esprit kimono légèrement long est notre pièce chouchou de cette nouvelle collection ! Cette année c’est encore le grand retour du motif Prince de Galles. Un intemporel en somme que l’on prend plaisir à ressortir à chaque saison. En total look ou dépareillé, c’est la pièce dans votre dressing qui aura toujours une place importante. Si vous recherchez la qualité avec un grand Q, vous avez visé juste !

Pour la collection Automne-Hiver, des influences arty ont insufflé la création du shooting. Ouverte depuis 2007, la fondation Verbeke, en Belgique a accueilli les équipes de Chemins Blancs pour un shooting placé sous le signe de l’art et du végétal.

Où trouver les pièces Chemins Blancs ?

En boutique à Paris :  20 rue Beaurepaire, 75010 / 177 rue Saint Honoré, 75001
Possibilité de retouche (10€ pour un bas de pantalon)

Pour consulter les autres points de ventes.
En vente sur leur site internet Chemins Blancs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here