Auguste Golay fonde en 1837 la maison Golay-Leresche à Genève. À la fin du 19e siècle, elle devient l’un des fleuron de l’horlogerie genevoise. À l’époque ses concurrents les plus reconnus sont Vacheron Constantin et Patek Philippe. Au début des années 2000, la maison prend le nom de Golay Spierer fondé par Christophe Golay. Avec le créateur Gaël Bonnel Sanchez, ils imaginent une collection capsule nommée Heroïca Tempus. Cette ode au sur-mesure célèbre dans un seul accessoire l’art, l’histoire et le temps qui passe.

Riche de ce savoir-faire unique, la maison Golay Spierer a décidé de créer chaque année deux montres en série ultra limitée mettant en avant deux personnages de l’histoire. Elles feront écho à tous les collectionneurs et les passionnés d’horlogerie. Aujourd’hui la Napoléon est un modèle unique. La suivante sera celle dédiée à Einstein. Les montres seront vendues aux enchères au cours du mois de septembre prochain.

Une signature Napoléon Bonaparte

L’idée de Gaël Bonnel Sanchez est de représenter la signature authentique d’une grande figure historique qui a marqué son époque. Pour se faire, le duo formé par Gaël et Christophe Golay s’est entouré d’un expert en authentification de signature. Ce dernier est issu de la maison Autographe des siècles. 2021 marquera le 200ème anniversaire de la mort du Premier empereur des Français, Napoléon Bonaparte. Ils ont eu l’idée de dédier cette première capsule à l’empereur. Sur le dos du cadran en or, vous pouvez distinguer un Napoléon d’or de 20 francs frappé en 1807. Telle la précision d’un travail d’orfèvre, la lunette est gravée à la main d’une couronne de laurier et du symbolique « N » à 12 heures.