Maison française de Joaillerie fine, Calabrune est fondée en 2018 par deux jeunes amies réunies autour d’une même passion : les bijoux. Elles affectionnent tout particulièrement ces objets de mode et vont même jusqu’à les collectionner. Malheureusement, elles sont souvent déçues en voyant « leurs bijoux fétiches s’abîmer ». Elles aspirent alors à mettre un terme à ce désagrément. Stimulées par l’aventure entrepreneuriale, les deux amies décident de s’associer dans ce nouveau projet afin de révolutionner la bijouterie haut de gamme en la rendant plus abordable.

bijoux
Charlotte Bourdery et Thaïs Beaudoin, fondatrices de Calabrune

Une enfance bercée par l’art et la créativité

Leur amitié et les valeurs inculquées tout au long de leur enfance sont au cœur de cette nouvelle histoire qu’elles désirent écrire. Thaïs grandit dans le Gard et dès son plus jeune âge elle baigne dans l’univers du bijou. Entourée de ses sœurs et cousines, la fillette passe tout son temps libre dans l’atelier de sa grand-mère à l’observer et à l’aider à fabriquer des colliers. De l’autre côté de la France, Charlotte grandit en région parisienne dans une famille d’entrepreneurs. Fille d’architecte, c’est son papa qui lui apprend « à dessiner, à observer les volumes et à se familiariser avec les notions de l’esthétique et du détail. »

Quelle fonction pour le bijou ?

Au-delà de l’esthétique, les deux jeunes entrepreneuses considèrent que le rôle principal du bijou est d’immortaliser les souvenirs. Ces petits accessoires doivent être les témoins esthétiques des événements de notre vie. Mais à quoi bon s’ils se détériorent au bout de quelques semaines ou quelques mois sans rendre justice aux étapes de la vie.

Lorsque l’on s’offre un bijou qui représente un certain budget, il est aussi intéressant de ne pas s’en lasser rapidement, voire même de pouvoir le transmettre. C’est pour cette raison que Charlotte et Thaïs font le choix de créer des pièces uniques, aux designs intemporels et élégants, adaptées aussi bien au quotidien qu’à des événements importants. Elles souhaitent que leur démarche s’inscrive dans la longévité et que leurs pièces soient gages de qualité.

Tous ces critères si importants pour les deux créatrices impliquent incontestablement un coût considérable de matières premières et de fabrication. L’or est le seul matériau capable de remplir toutes ces conditions. Cependant, elles exigent par-dessus tout que leurs pièces soient accessibles et abordables. S’engage alors une longue réflexion pour réussir à combiner tous ces éléments et être en mesure d’innover sur le marché.

Calabrune: des bijoux haut de gamme à prix réduits 1
Jonc « Un Beau Jour », collection Instants Précieux

Calabrun : le crépuscule

Avant de se lancer, Thaïs et Charlotte passent de nombreuses soirées à réfléchir, dessiner, planifier et organiser ; puis arrive le moment fatidique de trouver le nom qu’elles apposeront sur leur boutique de bijoux. Les deux jeunes femmes se souviennent que soir après soir, tout au long de leurs réflexions et discussions, elles ont pu contempler le coucher du soleil, spectacle magnifique offert par la nature. Elles souhaitent faire de cet événement un symbole, celui qui témoigne de tout le labeur et des sacrifices entrepris. Ce coucher de soleil doit représenter l’identité de leur marque. Ainsi, elles s’accordent sur « Calabrune ». En provençal (clin d’œil aux origines de Thaïs), « calabrun » signifie crépuscule, le moment où le soleil s’éclipse. Pour les deux amies c’est une évidence, ce sera le nom de leur marque.

Calabrune: des bijoux haut de gamme à prix réduits 2
Bague « Minuit », collection « Bleu Saphir »

Le vermeil, un matériau qui rend le bijou accessible

Les fondatrices veulent miser sur des matériaux nobles afin de préserver une qualité irréprochable des bijoux, tout en les rendant accessibles au plus grand nombre de personnes. C’est un défi de taille. Un jour elles découvrent un matériau qui semble répondre à toutes leurs exigences : le vermeil. Rapidement elles jettent leur dévolu sur ce petit matériau prometteur. Classé parmi les métaux précieux et plus léger que l’or, le vermeil est composé d’argent massif recouvert de plusieurs couches d’or 18 carats. Éclatant et résistant dans le temps, il ne donne pas d’allergie et ne déteint pas sur les doigts. Charlotte et Thaïs ne pouvaient pas trouver un meilleur compromis, à mi-chemin entre bijouterie fantaisie et haute joaillerie. Certaines de leurs créations sont également ornées de pierres fines et précieuses naturelles qui ne subissent aucun traitement chimique, laser ou irradiation.

Pour se procurer ces très belles pièces (entre 155€ et 430€), rendez-vous en boutique au 255 rue Saint-Honoré (75001) ou sur leur e-shop.

Calabrune: des bijoux haut de gamme à prix réduits 3
Sautoir « Escalles », collection « Jardins d’Été »
Sirine
Diplômée de Langues, Sirine Errammach est journaliste en formation. Elle a souhaité allier son amour de l'écriture à sa passion pour la cuisine. En constante recherche de nouveaux lieux à découvrir, elle partage ses coups de cœur et déceptions. Toujours au courant des dernières tendances beauté, elle est aussi passionnée de voyages et n'hésite jamais à sauter dans un avion pour partir à l'aventure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.