Au cœur d’une forêt privée de 300 hectares, à 25km du Château de Chenonceau et d’Amboise, se cache Loire Valley Lodges, un établissement hôtelier d’un nouveau genre qui réunit autour d’un corps de ferme rénové, tout le confort et les services d’un hôtel à des lodges, cabanes de luxe perchées à 4m de hauteur. Entre nature et culture, plongez dans un bain de forêt et vivez une expérience sensorielle d’exception.

Loire Valley Lodges

Dessinés par l’architecte Isabelle Coulin, les 18 lodges de 55m² (dont 25m² de terrasse) sont construits sur des pilotis à partir d’essences de bois présents dans la forêt alentour : douglas, châtaignier, chêne. Certains sont mêmes traversés par des arbres et ils sont tous décorés par un artiste contemporain différent. Les lodges se veulent chaleureux et cosy et disposent chacun d’une grande baie vitrée avec une vue exceptionnelle sur la forêt. Après une bonne nuit de sommeil, on se réveille avec la lumière du jour qui pénètre délicatement le lodge grâce à cette gigantesque baie vitrée (au besoin et si l’on préfère prolonger sa nuit, des stores sont disponibles). Chaque lodge offre un spa privatif que l’on peut utiliser et chauffer à notre convenance, à l’exception du Steel Alive, adapté aux PMR qui dispose d’un sauna.

Loire Valley Lodges : un séjour sensoriel d’exception entre nature et culture 1

Un vrai confort hôtelier est offert : salle de bain, douche à l’italienne, toilettes séparées, bar à boissons chaudes et froides (jus de fruits Alain Milliat, bouteilles en verre CASTALIE). À l’arrivée, vous êtes installés avec vos bagages dans une voiturette électrique en direction du lodge. Une heure avant le départ, les bagages de tous les occupants sont récupérés en chambre pour les déposer à la réception.

Le petit-déjeuner est livré très discrètement chaque matin aux alentours de 8h devant la porte du lodge, sans que cela ne vienne perturber votre tranquillité.

Des vélos sont mis à disposition librement pour se balader en forêt ou se rendre rapidement de sa cabane à la réception. Ils seront bien utiles le soir après avoir dîné mais attention à ne pas oublier la lampe-torche mise à disposition dans le lodge, sous peine de rencontrer quelques difficultés pour le retrouver dans la nuit noire et le silence majestueux de la forêt.

Qui dit digital detox, dit absence de télévision et de WIFI (sauf dans les parties communes). Pour contacter la réception il faudra donc s’armer d’un talkie-walkie. Installés en plein milieu de la forêt, vous entendrez probablement des bruits étranges et ferez peut-être des rencontres particulières, comme avec ce sanglier venu nous rendre visite.

Loire Valley Lodges : un séjour sensoriel d’exception entre nature et culture 7

Anne-Caroline Frey, fondatrice de Loire Valley Lodges

Le projet est à l’initiative d’Anne-Caroline Frey qui souhaitait créer un lieu où toutes ses passions sont réunies : art, nature et sylvothérapie. Après avoir étudié la finance, elle a suivi un cursus en Marketing & Communication au CELSA et a fait carrière dans la publicité en tant que media planner. Sa passion pour l’art ne l’a jamais quitté, même si entre son travail et ses enfants, il était compliqué pour elle de la vivre pleinement. La fondatrice de Loire Valley Lodges a cependant réussi à mettre en place quelques initiatives qui lui tenaient à cœur : sa société Art Galerie, des dîners arty et des événements artistiques.

Amoureuse de la région où se situe sa maison secondaire, elle finit par s’établir en Touraine où elle se rend immédiatement compte des bienfaits de la forêt et des arbres sur son état d’esprit. Ces derniers participent grandement à son épanouissement et à son bien-être. Elle décide ainsi de s’intéresser à la sylvothérapie (se soigner grâce à l’énergie déployée par les arbres), nouvelle raison de vie qu’elle intégrera intégralement à son projet de Loire Valley Lodges.

Le concept de Loire Valley Lodges

La démarche d’Anne-Caroline Frey se résume simplement : réunir la nature et la culture pour générer de l’émotion. Elle a souhaité créer un lieu d’expérience sensorielle tout en préservant l’intimité de ses clients pour qu’ils puissent se ressourcer dans les meilleures conditions possibles. Avant tout, Loire Valley Lodges est un hôtel en harmonie avec la nature, avec une démarche éco-responsable.

Anne-Caroline propose aux amoureux de la nature de vivre dans ce havre de paix une expérience qui leur permettra de s’évader, de faire une pause, de vivre l’instant présent, de s’écouter, de réussir à lâcher prise, de se reconnecter à soi.

Se sentir libre, entier, vrai, découvrir et redécouvrir ses sens: c’est la promesse que l’on vous fait.

Art et décoration au cœur de Loire Valley Lodges

Anne-Caroline Frey avait à cœur de construire un lieu qui lui ressemble, qui puisse permettre aux clients de se rapprocher et de se reconnecter à la nature et qui soit en même temps un lieu de découverte, d’art et de culture. C’est ainsi que chaque lodge est décoré en fonction de l’univers d’un artiste contemporain avec leurs œuvres. Anne-Caroline a donné carte blanche aux artistes. Elle a ensuite choisi les meubles qui correspondaient le mieux à la personnalité de chacun et aux messages qu’ils ont tenté de diffuser à travers leurs œuvres. Ces artistes elle les connaissait puisqu’elle avait déjà pu travailler avec eux : Michel Audiard, Laurent Garreau, Tara, Aurèle, Jacques Bosser

L’invitation à s’imprégner d’art se prolonge bien au-delà des lodges, puisque un parcours d’Art est installé dans tout le domaine. Au cours d’une balade, on peut donc découvrir des œuvres contemporaines monumentales comme le Giant Lost Dog d’Aurèle (4 mètres de bronze, sa plus grande sculpture en France), le Vanité aux Papillons de Philippe Pasqua, le Grand Cerf de Laurent et Jérôme Garreau, Abraccio de Matteo Lo Greco (sculpteur Vénitien) la Vache de Jacques Bosser

Aurèle et le Lost Lodge

Le Lost Lodge a été décoré par Aurèle, artiste plasticien post-industriel français qui travaille entre Paris, New-York et Shangaï.  L’artiste passionné par la nature et la forêt considère que cette expérience en immersion dans la nature « est la plus belle chose qui puisse être offerte au citadin » et souhaite avec sa participation à ce projet « donner le goût à chacun d’avoir envie de sauver la nature pour les générations futures. »

Dans le Lost Lodge, il a eu envie de créer « une atmosphère, un climat de recueillement, un lieu où l’on puisse prendre le temps de vivre pleinement. » Anne-Caroline nous explique ainsi que si Aurèle voulait récupérer l’une de ses œuvres, il faudrait qu’il emporte tout le lodge, tant ce dernier est imprégné par son travail (même la douche est taguée).

La table du Chef ou le Room Dining

Le chef Hippolyte Delcher propose une cuisine du terroir en circuit court aux propositions originales et inspirations étrangères (il revient de Hong-Kong). Les produits utilisés sont issus de producteurs locaux, engagés et passionnés ; bio dans la mesure du possible. Une cour d’herbes aromatiques (coriandre, basilic, thym, romarin) située juste à côté des cuisines et du bar permet au chef de faire honneur au circuit court, appellation bien trop souvent utilisée aujourd’hui. Le dîner et le déjeuner peuvent être pris en terrasse, au bord de la piscine ou en intérieur. Le restaurant est également ouvert aux clients extérieurs à l’hôtel.

Et si on préfère profiter de sa bulle de tranquillité en restant à l’abri du monde ? Loire Valley Lodges a pensé à tout et propose un room service pour se faire livrer son repas en chambre, exactement comme à l’hôtel. Une carte spéciale élaborée par le chef Delcher avec des assiettes à partager se prêtera parfaitement à l’occasion.

Activités et services

À la réception, se trouve un concept store qui propose à la vente des ouvrages (nature, art, design, arbres), des tableaux et des sculptures, les huiles essentielles Deep Nature, les senteurs du Bon Parfumeur et des produits de première nécessité. Une piscine de 20m de long avec des matelas est accessible pour bronzer, se baigner ou siroter un jus.

Pour prolonger l’expérience et explorer toutes les dimensions offertes par la nature les activités suivantes sont proposées: randolyrics (Vincent Karche), stages d’immersion sensorielle et de coachrespiration, bains et douches de forêt.

Enfin, sont également proposés des massages énergétiques ressourçant imaginés par Anne-Sophie Dufeutrelle, thérapeute spécialisée dans les massages énergétiques et le rééquilibrage des énergies. Les massages qui ont pour but de ressentir son corps et de se reconnecter à soi-même, ont lieu dans le lodge sur la terrasse ou en intérieur afin d’optimiser l’expérience et de profiter des sons libérés par la forêt. L’huile de massage utilisée est exclusivement à base d’huiles essentielles issues de la forêt. Au choix on profite donc d’un massage sylvestre, californien-suédois, shiatsu, facial ou sonore.

Où ? La Duporterie, 37320 Esvres-sur-Indre

Combien ? 385€ la nuit. Le lodge est disponible à partir de 16h. Il faut le quitter le lendemain à 11h. Il est possible d’arriver avant et de repartir plus tard pour profiter des installations communes (piscine, restaurant) et de la forêt.

Pour réserver c’est ici !

Sirine
Journaliste voyage, Sirine est toujours à la recherche de nouveaux établissements d'exception à découvrir en France et dans le monde. Elle allie toujours ses découvertes touristiques à des thématiques qui la passionnent particulièrement: la gastronomie et le bien-être/beauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.