Lucie Monin, artiste doreur, nous a reçu dans son atelier-appartement dans le 5e arrondissement de la capitale, tout proche de la Sorbonne et du quartier latin. Cet immeuble où vivait Joseph Thouvenin, grand doreur du XIXème siècle. Depuis six ans, Lucie apporte sa touche créative sur des objets. Sa technique consiste à graver à chaud et à la main des motifs dorés 22K. A son actif, elle compte de très belles collaborations dans l’univers de la mode tels que Balenciaga, Loewe, J.M. Weston notamment. À l’occasion du défilé Automne-Hiver 2017-2018, Lucie a personnalisé en or 22K les parties en cuir vert d’une robe de la Maison Loewe. Sa volonté première est de « porter l’art » dans les milieux de la mode et du design intérieur.

Lucie Monin s’approprie la dorure

Son imagination n’a quasiment aucune limite, du vêtement, à la chaussure, en passant par l’habillage d’un extincteur de fumée ou encore un tapis… Lucie utilise un savoir-faire ancestral peu connu. Aux prémices de sa carrière, elle débute en 2007 sur des livres anciens d’art et se destine ainsi à leur restauration. Elle y apprend la genèse de cet art ancien au Centre des Arts du Livre. Ensuite, elle se dirige vers une école d’architecture, l’École Bleue.

Durant cet enseignement en architecture et design d’intérieur, elle approfondira sa recherche et son approche des volumes et des matières. Très rapidement, Lucie se passionne pour la dorure et ne cessera de « poser de l’or où son envie la mène ». Depuis plus de six ans, ce qui l’anime c’est le côté précieux, l’empreinte qui se dégage de chaque objet qu’elle personnalise. Son inspiration elle la puise dans la musique et aime particulièrement l’univers de la joaillerie. Du côté de l’architecture, elle apprécie le Bauhaus et tout ce qui touche aux arts décoratifs. On ressent bien l’union de l’artisanat et de l’art dans ses créations qu’elle qualifie comme « oniriques ».

« Porter l’art est à la portée de tous. Un objet du quotidien peut se porter comme une oeuvre d’art ».

Lucie Monin

Ses collaborations qui nous ont fait de l’oeil

A-Broad Studio

De ses nombreuses collaborations, nous retiendrons tout d’abord celle avec le Collectif d’artistes designer « A-Broad Studio« . Le duo créatif à l’origine de A-Broad Studio est composé deux frères. Ensemble ils ont décidé d’allier artisanat et recyclage en récupérant des extincteurs usagés et abandonnés dans des usines françaises désaffectées. Le vieil extincteur est transformé en lampe au style industriel. Lucie est alors intervenue pour poser sa touche or, un brin art déco. Le résultat est juste incroyable !

Lucie Monin, une artiste doreur hors pair 1

AER Architecture

L’agence d’architecture AER basée à Paris a demandé a donné Carte blanche à l’artiste Lucie Monin. Une fresque a été alors imaginé tout en chimère et appelle au voyage.

Lucie Monin, une artiste doreur hors pair 2
Lucie Monin, une artiste doreur hors pair 3
Détail de la fresque réalisée pour AER Architecture . « Carte blanche – Promenade Bucolique & rêveries »
Lucie Monin, une artiste doreur hors pair 4

La maison française de maroquinerie Carvil

Une double collaboration est née entre Lucie Monin et la marque française de souliers Carvil. Elle signe la scénographie des vitrines de la boutique parisienne située dans le 8e arrondissement de Paris tout en posant de l’or sur des bottines et slippers. Les souliers prennent alors une autre dimension, celle de l’oeuvre d’art !

be art magazine design bottines carvil personnalisé par lucie monin
be art magazine design slipper carvil personnalise par lucie monin

Sa dernière collaboration en date : la maison de maroquinerie Delvaux créée en 1829

Lucie signe les modèles iconiques Brillant et Tempête en Alligator Porosus et Alligator Brillant. Cette personnalisation nommée « Gold Leaf » ou feuille d’or en français a été réalisé tout en pointillisme. Les sacs voyageront à travers leurs boutiques. Vous pourrez vous faire plaisir s’ils vous font de l’œil !

https://www.instagram.com/p/B5sQohVhRqb/

Vous souhaitez connaitre son actualité et avoir l’opportunité de la rencontrer ? Actuellement elle expose jusqu’au 23 janvier 2020 inclus au Crillon A Rosewood Hôtel situé au 10 Place de la Concorde, 75008 à Paris. Elle se fera un plaisir de partager avec vous à la fois sa passion et son métier.

Nous sommes très sensibles aux métiers d’art souvent oubliés au détriment des machines. Lucie réalise toutes les dorures à la main. La personnalisation a de très beaux jours devant elle. L’opportunité de posséder un objet unique est de plus en plus convoitée et surtout appréciée.

Demande sur-mesure possible pour les particuliers et les entreprises (collection capsule, événement…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.