Voici le top 10 des films LGBT incontournables sélectionnés par Be’Art: Histoires romantiques, dramatiques, drôles, vraies, n’oubliez pas le pop corn.

Philadelphia de Jonathan Demme (1993)

Andrew Beckett est un jeune avocat, apprécié par tous et voué à une brillante carrière. Son avenir semblait tracé. Le jour où ses associés découvrent qu’il est atteint du SIDA, sa vie se transforme en enfer. Ils prétextent une faute professionnelle pour justifier son licenciement. Andrew entame un long processus judiciaire pour faire entendre son injustice.

La discrimination : Ce film dénonce à la fois la discrimination liée à la maladie et celle liée à l’orientation sexuelle. Dans un monde où la différence fait peur, la seule manière de régler le problème est de s’en éloigner. Telle est la pensée que certaines personnes peuvent encore avoir à l’égard de ce qui est différent voir effrayant pour elles. Ce film dévoile une belle leçon de courage et de lutte pour être accepté tel qu’on est.

Beautiful Thing de Hettie MacDonald (1996)

Jamie et Ste sont deux jeunes garçons de seize ans. Il vivent dans une cité de la banlieue londonienne. Peu à peu les deux adolescents découvrent et ressentent des sentiments l’un pour l’autre.

La Découverte : A travers deux adolescents vivant dans un milieu plutôt non favorable à l’épanouissement de l’homosexualité, ce film dénonce les difficultés pouvant être rencontrés dans la vie de jeunes homosexuels. Tiraillés entre l’être et le paraître, entre envie, désir et  « faire comme si », le spectateur est plongé avec émoi dans la dure réalité de la découverte et de la vie homosexuelle en banlieue.

Priscilla, Folle du Désert de Stephan Elliott (1995)

Deux travestis et un transsexuel décident de se rendre dans la ville d’Alice Springs afin d’y jouer leur numéro. Le chemin est  long et périlleux, semé d’embuches et d’histoire drôles, tristes, et riche en émotion.

La Diversité : un hétéro, un homo et une trans parcourent l’Australie en talons aiguilles et semelles compensées, dans un bus. Trois sexualités, trois histoires, mais une seule passion: le spectacle. Une leçon d’amitié où peu importe les choix que l’on fait, seul compte la personnalité ! Un film haut en couleur qui donnera envie de shaker son booty sur la piste au son des musiques savamment choisis pour ce film.

Les Filles du Botaniste de Dai Sijie (2006)

Dans la Chine des années 80, une jeune orpheline, part faire ses études chez un botaniste de renom. Il vit avec sa fille sur une île qu’il a transformée en jardin luxuriant. Dans cet isolement, les deux jeunes femmes se lient d’amitié. Leurs sentiments deviennent troublants, l’attraction sensuelle et interdite. Dans ce pays conservateur aimer une personne du même sexe est un crime. Ensemble elles imaginent un stratagème dangereux pour qu’elle ne soient jamais séparées.

L’Amour : riche en émotion, ce film oppose la magie de l’amour avec la rudesse de la vie dans un pays où la différence est passible de mort. Les paysages sont magnifiques, la musique émouvante et l’histoire romantique. Un Roméo et Juliette des temps modernes et entre filles.

Harvey Milk de Gus Van Sant (2008)

Le Biopic américain retrace l’ascension politique et fin de vie d’Harvey Milk, un militant pour les droits civiques des homosexuels qui parvient à devenir conseiller municipal de la ville de San Francisco, avant d’être assassiné en 1978.

Une Lutte: les inégalités pour la communauté LGBT existent depuis longtemps. Des hommes comme Harvey Milk se sont battus pour les droits des homosexuels. Il était un homme profondément bon, avec ses convictions. Ce film retrace sa vie, son combat pour des milliers d’homosexuel à travers le monde avec un Sean Pean convainquant dans ce rôle.

House of Boy de Jean-Claude Schlim (2009)

Amsterdam, 1984. Frank a 18 ans. Rêvant de liberté, il quitte le domicile familial. Pour survivre, il devient danseur dans le club « House Of Boys ». Il y rencontre le mystérieux Jake, un de ses collègues danseurs. Dans ce milieu où se mélange fêtes, alcool, sexe et drogue, les jeunes hommes vont devoir lutter contre la plus terrible des épreuves: la maladie.

La Souffrance: House of Boys parait à première vue un film cliché et superficiel de la communauté homosexuelle. Strass, paillettes, danse, sexe, alcool et drogues. Au fil de l’histoire, se met en place une intrigue bien plus dramatique qu’il ne paraît. L’apparition du premier cas de SIDA dans le monde.

Le Secret de Brokeback Mountain de Ang Lee (2005)

Eté 1963, Wyoming. Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Très complice, des sentiments naissent entre les deux hommes. La fin de la transhumance leur fera prendre une route différente où chacun se mariera. Le destin voudra que les deux homme se retrouvent 4 ans plus tard. d’un seul regard la flamme ressentie à Brokeback Mountain se ranimera.

L’Acceptation : Naît-on ou devient-on homosexuel? Est ce un choix ou une nature? Le secret de Brokeback Mountains traite le sujet de manière subtile. Le film réunit un casting de hauts noms à une époque et dans une région où l’Amérique était conservatrice. Pour vivre heureux vivons cachés, est-ce bien là une vérité?

La Vie d’Adèle de Abdellatif Kechiche (2013)

Adèle est une jeune fille de 15 ans à la vie tranquille. Son univers bascule le jour ou elle rencontre une jeune fille aux cheveux bleus: Emma. Entre trouble, doute et désir, Adèle grandit, s’épanouit, se cherche et se construit.

Le Choix : La Vie d’Adèle nous pousse au questionnement. Qui sommes-nous vraiment ? Que désirons nous ? Il permet à travers des expériences de se définir, s’accepter et assumer ses choix face au regard des autres dans un monde où tout semble définit.

Pride de Matthew Warchus (2014)

Eté 1984. Margaret Thatcher est au pouvoir. Le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Pour venir en aide aux familles, un groupe d’activiste gay et lesbien décide de récolter de l’argent. Leur action embarrasse l’Union Nationale des Mineurs. Deux communautés que tout oppose vont devoir s’unir pour défendre une même cause.

La Tolérance: dans ce monde remplit de préjugés, Pride prône l’idée de tolérance ou l’entraide face à un problème est la solution. Peu importe sa couleur de peau, sa religion ou encore sa sexualité.

The Danish Girl de Tom Hooper (2015)

Einar et Gerda Wegener sont un couple d’artistes danois heureux et amoureux. Pour aider sa femme dans son travail, Einar commence à se travestir. D’Un amusement cela devient vite un besoin pour le jeune homme. Einar n’accepte plus qui il paraît. Il est elle, Lili Elbe. Il fera tout pour devenir celle qu’il est réellement.

Être : Voici l’histoire vraie de la première chirurgie de réattribution sexuelle au monde. Ce film à l’atmosphère étrange nous plonge dans le malaise identitaire d’Einar/Lili. Le spectateur naviguera entre diverses émotions envers ce couple hors du commun.

PARTAGER
Article précédentSlim Aarons exposé chez YellowKorner
Article suivantTrois créateurs détournent des objets déco
Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here