Le cinéma de genre des années 80 est plus que jamais présent pour cette rentrée avec le retour de Sylvester Stallone dans la peau du vétéran John Rambo, l’une des plus grandes légendes du cinéma d’action. Près de quarante ans après la sortie du premier volet, le personnage charismatique revient au cœur d’une nouvelle épopée sanglante et risible dans la veine de Taken.

Il s’agit du cinquième épisode de la saga Rambo. Vétéran de la Guerre du Vietnam, John Rambo va affronter un cartel mexicain après l’enlèvement de la fille d’un ami.

Une dernière guerre pour la route ?

Toujours vivant et toujours debout, Sylvester Stallone annonce la couleur avec une forme olympique et un nouvel épisode consacré à l’un de ses personnages fétiches. Un retour remarqué en 2008 avec le quatrième film John Rambo qui a fait l’unanimité auprès du public. Ce dernier rencontre un succès commercial plutôt rentable, avec pas loin de 112 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 47 millions de dollars. Le comédien jubile à l’idée de pouvoir remonter à nouveau en selle dix ans après.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Rambo-1024x650.jpg

C’est chose faite, dans l’année 2018, des photos du nouveau chapitre sont dévoilées illustrant un Sylvester Stallone dans un look très cowboy. Avant de se faire, le film rencontre de nombreux rebondissements cette même année : Stallone fait part de son envie d’en faire un reboot, avec Ryan Gosling dans le rôle du vétéran. Il évoque également l’idée de faire une série du nom de Rambo : New Blood basée sur la relation complexe entre John Rambo et son fils.

Une aventure cinq fois plus sanglante

Nous l’avions vu pour la dernière fois il y a dix ans, il se dirigeait vers un ranch sur un long chemin face à une boite aux lettres poussiéreuse à son nom. Le fil conducteur du nouvel opus s’achemine à la perfection des dernières minutes du quatrième film. John Rambo vit désormais dans l’Arizona où il mène une vie paisible dans son ranch isolé de la population. C’est aux côtés de Maria et sa petite-fille Gabriela, qu’il décide de vivre à l’écart de tout.

A la réalisation de cet ultime film de la saga Rambo, on retrouve le méconnu Adrian Grunberg qui garde le cap après le film de cartels Kill the Gringo, emmené par Mel Gibson. Le cinéaste est un chevronné dans le genre. A l’écran, le ton est donné avec un film sombre, violent et réaliste. Avec sa dose de nostalgie, Last Blood est un hommage à la saga, sa clôture est imminente. Si le premier Rambo intitulé First Blood était un chef d’oeuvre du cinéma d’action des années 80, ce nouvel épisode montre un genre toujours aussi nerveux. 

« Rambo : Last Blood », un opus ultra-violent 1

Violent à souhait, le long métrage propose un bain de sang édulcoré qui attire indéniablement notre attention. On retrouve les premières armes du vétéran qui ont fait son succès entre les murs d’un tunnel, d’une réserve d’armes et de pièges élaborés. En effet, le chef décorateur Franco Carbone souhaitait avoir un nouveau Rambo fidèle à l’origine de la franchise. Entre explosions bien calibrées et combats à mains nues, le militaire américain propose un ultime voyage vers l’enfer à l’image de sa réplique culte, « Fais pas chier ou je te ferai une guerre comme t’en as jamais vue ».

Avec Rambo : Last Blood, Sylvester Stallone marque la fin d’une ère et d’un personnage emblématique du cinéma d’action. Avec un scénario faible et inconsistant, le film promet toutefois des scènes d’actions virulentes. Le comédien de 73 ans rend les armes et se dirige au bout du tunnel pour boucler la boucle avec brio.

Date de sortie : 25 septembre 2019
Durée : 1h 40min
De : Adrian Grunberg
Avec : Sylvester Stallone, Paz Vega, Sergio Peris-Mencheta
Genre : Action / Nationalité Américaine

Jordan
Journaliste web culture & médias. Il est né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma, il est passé par de nombreux supports culturels, il contribue désormais aux rubriques cinéma et art culinaire de Be’Art Magazine depuis quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.