Après Tout ce qui brille et Nous York, le duo Nakache/Bekhti se reforme pour une nouvelle comédie dramatique drôle et juste. Sur un fond de Céline Dion dés les premières minutes, J’irai où tu iras promet un moment savoureux au cœur d’un sujet fort et sensible. Le rythme est présent, le casting performe comme jamais sans oublier un scénario parfaitement ajusté en fonction des comédiens.

Synopsis

Vali et Mina sont deux sœurs que tout oppose, éloignées par les épreuves de la vie. L’une est chanteuse, rêveuse et émotive. L’autre est thérapeute, distante et rationnelle. Leur père aimant finit par trouver l’occasion rêvée pour les rassembler le temps d’un week-end et tenter de les réconcilier : Vali a décroché une audition à Paris et c’est Mina qui va devoir l’y emmener malgré son mépris pour la passion de sa sœur. C’est une histoire de retrouvailles, une histoire d’amour entre deux sœurs, l’histoire d’une famille qui s’aime mais qui ne sait plus se le dire.

be art magazine, culture, sortie cine, J'irai où tu iras, Nakache Bekhti dans une voiture qui discutent

A nouveau brillant ?

Presque 10 ans après Tout ce qui brille et 7 ans pour le long métrage Nous York, Géraldine Nakache repasse devant et derrière la caméra pour la troisième fois et s’entoure de la même équipe qui avait fait le succès de ses premières heures. Avec 1.4 million d’entrées en France, son premier long métrage est la surprise que personne n’attendait. Pour J’irai où tu iras, la réalisatrice prend les commandes en solo pour la première fois sans son acolyte Hervé Mimran, avec qui elle avait réalisé ses deux premiers films. 

Pour Géraldine Nakache, c’est à la fois un défi et une frayeur de revenir avec un troisième film. Comme elle l’indique : « Le vrai challenge était d’assumer l’héritage de Tout ce qui brille à travers un nouveau duo avec Leïla et une envie de comédie, tout en m’en éloignant pour raconter une histoire plus intime, naturellement plus mature (nous avons pris 12 ans !), peut-être un peu plus émouvante aussi ». Pour son personnage, Nakache souhaitait que ce soit une choriste suite au visionne du documentaire 20 Feet from Stardom dont son frère lui avait parlé. Depuis toute petite, la cinéaste est fascinée par la chanson et la prestation privée. 

be art magazine, culture, sortie cine, J'irai où tu iras, Nakache Bekhti debout face camera, souriantes

Afin d’être crédible dans son rôle, cette dernière n’hésite pas à prendre des cours de chant. La comédienne était sans cesse envahit par l’émotion en interprétant plusieurs morceaux de Céline Dion. Le personnage de Leïla Bekhti est froide, distante et silencieuse, tout l’opposé de l’actrice dans la vie de tous les jours. L’actrice exécute son personnage avec rigueur : « Je ne voulais pas la rendre emphatique à tout prix et pour préparer ce rôle, je me suis inspirée d’une amie proche très distante mais extrêmement sensible ».

Une troisième prise tout en émotion

Après un peu plus d’une heure et demi, le résultat est satisfaisant, nous retrouvons l’esprit du tandem  Nakache/Bekhti dans une tonalité légèrement différente. Comme toujours, la complicité des comédiennes crève l’écran avec brio et tout en finesse. Jonglant d’un humour attachant et d’une tendresse délicate, le long métrage offre un moment de cinéma français simple, humain et sensible comme on les aime. Patrick Timsit quand à lui, s’invite dans cette comédie dramatique pour le plaisir de tous dans la peau d’un papa aimant et extraordinaire.

be art magazine, culture, sortie cine, J'irai où tu iras, Nakache Bekhti et Timsit assis sur un banc

Drôle et maladroit, Patrick Timsit complète le trio avec les deux têtes d’affiche féminines. Sans innover dans le genre, l’essentiel est présent avec une thématique centrée sur la famille et la maladie. Un sujet tout aussi poignant qu’attendrissant au centre de ce long métrage remarquablement équilibré par Géraldine Nakache. Entre tensions familiales et castings de choristes délurés, J’irai où tu iras navigue entre un humour vivant et un aspect dramatique captivant.

Fluide et probante, la mise en scène signée Géraldine Nakache est loin de manquer de précision sur la durée. Avec des seconds rôles prometteurs et un trio attachant comme jamais, cette nouvelle comédie à de nombreux atouts qui attirent l’attention.

Date de sortie : 2 octobre 2019
Durée : 1h 40min
De : Géraldine Nakache
Avec : Leïla Bekhti, Géraldine Nakache, Patrick Timsit
Genre : Comédie
Nationalité : Français

Jordan
Journaliste web culture & médias. Il est né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma, il est passé par de nombreux supports culturels, il contribue désormais aux rubriques cinéma et art culinaire de Be’Art Magazine depuis quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.