Après une tournée provinciale à succès, Silence, on tourne !, la comédie écrite par Patrick Haudecœur et Gérald Sibleyras a déposé ses bagages au Théâtre Fontaine, à Paris, jusqu’à l’été prochain. Après Frou Frou les bains et Thé à la Menthe ou T’es Citron, c’est une transition parfaite pour le duo Haudecoeur/Sibleyras qui offre un nouveau bijou de comédie. Toujours dans l’originalité et l’humour de boulevard, les metteurs en scène restent dans la veine de leur précédent bébé théâtral.

Silence, on tourne reprend les mêmes ingrédients à succès que Thé à la Menthe ou T’es Citron

Comme dans Thé à la Menthe ou T’es Citron, le pitch de cette nouvelle création reprend les mêmes ingrédients délirants et originaux. En effet, la pièce démarre sur des bases similaires de son ainé, une équipe de cinéma a investi un théâtre pour le tournage d’un film. La scène du jour, c’est celle du mari trompé qui suspend une représentation pour tuer l’amant de sa femme. Au cours de ce tournage improbable on va découvrir que le producteur est véreux, que le réalisateur est amoureux de la jeune actrice principale et tant d’autres surprises.

Un tournage de film dans une pièce de théâtre

Le pilier de cette nouvelle comédie théâtrale n’est autre que Patrick Haudecoeur, à la fois comédien et metteur en scène sur ce projet. En 2001, ce dernier écrit et interprète sa troisième pièce : Frou Frou les Bains, une parodie d’opérette mise en scène par Jacques Decombe, créée en Suisse à Montreux, puis jouée cinq ans à Paris au Théâtre Daunou pour plus de 1000 représentations. Le succès est au rendez-vous, la pièce reçoit le Molière du meilleur spectacle musical en 2002,  Haudecoeur est très vite considéré comme un génie du théâtre.

En 2010, c’est la folle aventure « Thé à la menthe ou t’es citron ?  » qui reprend sur les planches. A la fois éternelle et intemporelle, d’abord au Théâtre Fontaine puis au Théâtre de la Renaissance, cette pièce est un raz de marée sans nom. Aujourd’hui, Patrick Haudecoeur fait appel à de nouveaux figurants pour sa toute nouvelle trouvaille. Ces figurants, c’est le public qui assiste à la représentation du jour et au tournage calamiteux.

Notre avis sur Silence, on tourne !

Il est 21h au Théâtre Fontaine, la nouvelle comédie des créateurs de « Thé à la menthe ou t’es citron ? » s’apprête à débuter dans une ambiance festive. Le levé de rideau est annoncé, la pièce commence sur les chapeaux de roues avec des musiciens atypiques sur un air de Hot Jazz savoureux.

Au premier abord, un plateau de tournage avec tous les instruments et une équipe de cinéma maladroite, fausse et drolatique. Dans ce vaudeville à l’ancienne avec un humour bien prononcé, nous sommes observateurs et figurants, nous découvrons le tournage d’une scène qui va très rapidement mélanger l’aspect professionnel et privée.

En effet, des équipes techniques aux comédiens en passant par les producteurs, la mésentente va très rapidement devenir explosive et rien ne va se dérouler comme prévu. Pour ce retour fracassant sur les planches, Patrick Haudecoeur ne pouvait pas mieux faire, tant dans l’écriture, la mise en scène ou la comédie. Tous les éléments procurent cette sensation de satisfaction et de résultat concluant avec de bonnes idées théâtrales.

Un très bon casting dévoilé

Le créateur dévoile un casting délicieux et un rythme soutenu de bout en bout, le public et les comédiens n’ont pas une minute de répit et c’est agréable. Entre interactivité et jeu intéressant, la connexion entre nous, les pseudos figurants et l’équipe de tournage est indéniablement tordant.

De Erwan Creignou en assistant-réalisateur qui doit gérer les problèmes des uns et des autres à Alice Allwright en actrice délurée qui rêve d’obtenir un premier rôle à tout prix, tous les personnages sont hauts en couleur avec cette petite dose humoristique bien créditée.

Tous les aspects de la comédie de boulevard sont réunis au coeur de cette comédie à 100 à l’heure avec son lot de quiproquos, mensonges et tromperies insalubres mais divines. Patrick Haudecoeur et Gérard Sibleyras sont les navigateurs de ce morceau drolatique rempli de surprises en tout genre. A la fois musicale, drôle et atypique, cette nouvelle conception est un succès.

Silence, on tourne !
De Patrick Haudecoeur et Gérard Sibleyras
Théâtre Fontaine
À partir du mercredi 25 janvier 2017
Du mercredi au vendredi à 20h30 Le samedi à 18h00 et 21h00 Le dimanche à 15h00

Jordan Tissot
Journaliste web culture & médias. Je suis né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma. Passé par de nombreux supports culturels, je contribue désormais à la rubrique cinéma de Be’Art depuis 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here