Pour son premier long métrage solo en tant que réalisatrice, Eloïse Lang aborde la relation mère/fille, un contexte familial réjouissant qui ne manque pas de faire des vagues. Avec Larguées, la cinéaste s’attaque également à l’adaptation d’un film danois intitulé All Inclusive, d’Hella Joof. C’est par un vécu fort et personnel que cette dernière trouve les clefs pour faire une comédie familiale prenante. 

Rose et Alice sont deux sœurs très différentes. Rose est libre et rock n’roll. Alice est rangée et responsable. Elles ne sont d’accord sur rien, à part sur l’urgence de remonter le moral de Françoise, leur mère, fraîchement larguée par leur père pour une femme beaucoup plus jeune. La mission qu’elles se sont donnée est simple « sauver maman » et le cadre des opérations bien défini : un club de vacances sur l’Ile de la Réunion…

L’après Connasse de la réalisatrice Eloïse Lang

Après avoir dirigé Connasse, Princesse des coeurs en 2015 avec Noémie Saglio, Eloïse Lang se jette désormais à l’eau pour une réalisation isolée. Initialement, Eloïse Lang avait de nombreux projets de films en tête pour sa première fois. Lorsque Stéphanie Carreras et Philippe Pujo lui propose d’adaptater un comédie danoise traitant d’un sujet qui l’a touche particulièrement, cette dernière accepte sans hésiter.

Commence alors une recherche singulière sur ce sujet familial si jouissif et prévisible, un rôle que la réalisatrice se fait un malin plaisir à endosser. S’inspirant de sa propre expérience, la jeune femme souhaite mettre l’accent sur l’aspect réel de l’histoire et des diverses situations abordées dans le film. L’idée première d’Eloïse est d’offrir une comédie sincére sans cet effet superficiel que l’on retrouve dans beaucoup de productions imparfaites.

Essayer d’inviter le spectateur à se retrouver dans un personnage, une situation dramatique ou burlesque. Une envie certaine d’explorer ce nouveau paysage de cinéma avec cette première initiation considérable. A l’inverse de Connasse qui était une caméra cachée et subjective, la cinéaste prend les devants pour la première avec un trac léger et une confiance débordante. 

C’est à la Réunion, dans des paysages luxuriants et une beauté sans pareil qu’Eloïse Lang imagine les contextes, répliques et prises de vues pour créer un Larguées satisfaisant. Selon la réalisatrice, le lieu était fondamental sur la tournure de l’histoire : « Le but des filles étant de remonter le moral de leur mère, j’ai écarté des endroits comme la côte Belge même si c’est très sympa ».

Pas si Larguées que ça

Dans un cadre idyllique, Eloïse Lang réunit un trio brillant dans un Larguées qui est à la fois drôle, perché et détonnant de situations gênantes. Dans l’idée, le duo composé par Camille Cottin et Camille Chamoux frôle la perfection pour ce sujet déluré, intime et farfelu. Après quelques minutes, l’effet folâtre du tandem est irrésistible, le ton est indéniablement donné.

Dans cette comédie folklorique aux accents de Jamais le premier soir et Les Bronzés, il y a deux soeurs hystériques qui ne souhaitent qu’une chose, remonter le moral de leur mère qui vient de se faire plaquer.

be art culture film larguées camille cottin

L’idée de départ est ingénieuse, l’emmener au soleil afin d’oublier tous ses malheurs et rencontrer éventuellement quelqu’un. En partant de ce fil conducteur, Eloïse Lang va littéralement nous bercer de rire avec des quiproquos loufoques et situations comiques.

Dans l’esprit des plus grandes comédies du genre, nous retrouvons les pires clichés des clubs de vacances au soleil. Le prof multisport ringard et décalé obligé de se droguer, le G.O spécialisé dans les animations dépassées ou encore le barman qui couche avec tout le club, tous les éléments se prêtent parfaitement à l’ambiance saine, détendu et imprévisible.

Dans la peau d’une mère perdue et dépressive, on retrouve la divine Miou-Miou qui se positionne dans sa bulle. La comédienne de 68 ans est belle et bien dans la partie, cette dernière offre une prestation raffinée en ajoutant ce petit caractère piquant que l’on a toujours apprécié.

Elle est entourée de ses deux filles, deux comédiennes qui déferlent comme une tornade. La première est très libre, elle brille par son humour déluré et sans gêne, il s’agit de Camille Cottin. Camille Chamoux est la seconde, elle a rayonnée au théâtre dans Les Bonobos de Laurent Baffie.

Au coeur de ce club de vacances représentatif, l’intrigue principale existe et promet diverses inclinaisons, tant dans l’émotion que l’humour. Imaginé comme un huit clos au soleil, les trois protagonistes livrent cette sensibilité et cet humour naturel.

Sans pour autant se démarquer des nombreuses comédies françaises à la même allure, Larguées parvient à donner cette sincérité et ce moment de cinéma savoureux. Tous les codes de la comédie sont respectés à la lettre avec une distribution sur mesure.

Date de sortie : 18 avril 2018
Durée : 1h 32min
De : Eloïse Lang
Avec : Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux
Genre : Comédie
Nationalité : Français

Jordan Tissot
Journaliste web culture & médias. Je suis né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma. Passé par de nombreux supports culturels, je contribue désormais à la rubrique cinéma de Be’Art depuis 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here