Currently set to Index
Currently set to Follow
Accueil CULTURE Vidéos à la demande : trois films à mater chez soi

Vidéos à la demande : trois films à mater chez soi

be art magazine cinema film a voir a la maison
©mollie sivaram

Les cinémas demeurent toujours fermés mais ce n’est pas une raison pour ne pas regarder des films à la maison. Netflix, Amazon Prime ou encore Canal + vidéo à la demande, vous avez certainement accès à l’une d’entre elles chez vous.

Booksmart, Olivia Wilde, 2019

Sur Netflix

Synopsis

Booksmart c’est l’histoire de deux lycéennes, Amy est jouée par Kaitlyn Dever et Molly par Beanie Feldstein, ont toujours respecté les règles à la lettre. Leur dernier jour de cours, elles réalisent que leurs camarades turbulents ont pourtant réussi à être accepté dans des universités tout aussi prestigieuses qu’elles. Elles décident donc de compenser leurs quatre ans de travail acharné par une nuit déjantée.

Extrait du film Booksmart d'Olivia Wilde
Extrait du film © ANNAPURNA PICTURES, LLC.

Une comédie originale

Il s’agit du premier long-métrage d‘Olivia Wilde et il est très réussi. Le ton est tendre et drôle, amenant le spectateur à s’attacher à Molly et à Amy ainsi qu’à d’autres personnages secondaires tout aussi amusants. Le scénario évite les écueils habituels des comédies adolescentes pour livrer un portrait honnête, hilarant et touchant d’une amitié forte qui est confrontée au passage à l’âge adulte. On ne peut qu’être revigoré par ce film !

First Man, Damien Chazelle, 2018

Sur Amazon Prime Vidéo

Synopsis

Sorti en 2018, un peu moins d’un an avant l’anniversaire du premier pas de l’humanité sur la Lune le 20 juillet 1969, First Man de Damien Chazelle est un film biographique qui s’attache aux pas de Neil Armstrong, interprété par Ryan Gosling. Le film débute quelque peu avant qu’Armstrong soit recruté par la NASA et s’achève après la complétion de la fameuse mission Apollo 11 durant laquelle Armstrong a marché sur la Lune.

Extrait du film First Man de Damien Chazelle
Extrait du film © Universal Pictures International France

Un hommage époustouflant

Chazelle s’attache dans ce film à rendre l’expérience de l’espace et de la conquête spatiale plus qu’il ne cherche à nous livrer de sublimes images. La musique, très éthérée, composée par Justin Hurwitz avec lequel il a aussi travaillé pour La La Land et Whiplash, permet d’atteindre ce ressenti. S’il ne fait guère de doute sur le fait que c’est plus puissant au cinéma, le film ne perd pas à être regardé sur un plus petit écran.

C’est un regard plein d’empathie qui est posé sur la vie d’Armstrong, magistralement joué par Gosling. Parce que Chazelle passe du temps à montrer comment Apollo 11 a pu avoir lieu, le spectateur ne peut qu’être impressionné par la réussite et l’accomplissement magistral que représente l’alunissage de 1969. Cet hommage, époustouflant et à couper le souffle, vous permettra de vous évader quelques instants, direction la stratosphère.

Parasite, Bong Joon Ho, 2019

Sur Canal + Vidéo à la Demande

Synopsis

Bong Joon Ho, réalisateur de films comme The Host ou Snowpiercer, raconte dans Parasite une histoire de famille, de cupidité, d’avarice et de lutte des classes. Tout commence par l’infiltration d’une famille riche, la famille Park, par le clan Kim, une famille pauvre. Il est difficile d’en dire plus car le film surprend et défie les attentes du spectateur à chaque scène.

Extrait du film Parasite de Bong Joon Ho
Extrait de Parasite © Koch Films

Improbable et imprévisible

Le film n’a pas gagné la Palme d’Or au Festival de Cannes 2019 et l’Oscar du Meilleur Film en ce début des années sans raison. Bong Joon Ho signe un thriller brillant, critique mordante et acérée qui recoure à l’humour et à la violence pour raconter une histoire qui ne cesse de prendre des virages inattendus, imprévisibles et grisants. Chaque scène pourrait être étudiée et approfondie, le décor, les mots et les positions révélant symboliquement les enjeux du film. Il est dur de ne pas apprécier ce film déjanté et cruel, on ne peut trop le conseiller !

Crédit photo en couverture : ©Mollie Sivaram

Jeanne
Étudiante en histoire et en histoire de l’art. Née l’année de Fight Club de David Fincher, Jeanne aime lire, aller au cinéma, ou encore lire au cinéma. Elle contribue depuis peu à la rubrique cinéma de Be’Art Magazine.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.