Vous pensiez que l’art était seulement réservé aux cercles fermées des galeries d’art et des musées ? Pas du tout! L’art envahit les lobbies des hôtels et ce n’est pas pour nous déplaire, au contraire. Artist Playground est une initiative qui promeut l’art dans tous les établissements français Pullman. Par exemple, l’artiste Stéfane Perraud a proposé pour l’occasion des « dessins-vidéos » à base de LED.

Le moment suspendu interprété par les artistes d’Artist Playground

Quentin Lacombe, n’a pas encore la trentaine et a déjà une carrière prometteuse de photographe devant lui. Né d’un père astro-physicien, il est passé par l’École Cantonale d’Art de Lausanne, il se passionne pour les mondes futuristes et science-fictionnels. Aujourd’hui, nous sommes tous soumis sans le vouloir à une profusion d’images et c’est précisément sur cette posture qui l’intéresse en tant que photographe professionnel. Comment développer son imaginaire à partir du réel ? L’idée est d’envisager l’hôtel Pullman comme une ville autonome.

« Ma position est de conserver le pouvoir de sélectionner et de faire concorder un ensemble de clichés, à priori hétérogènes, afin de générer de nouvelles interactions singulières. »

Quentin Lacombe

Philippe Tourriol, diplômé de l’École supérieur d’art et design de Saint-Etienne est un peintre. Il travail la peinture à l’huile à la manière des glacis (multiples couches très minces pigmentées) du Quattrocento. Dans la technique du glacis c’est la question de la profondeur qui l’intéresse. Il dessine, puis recouvre d’une ou plusieurs couches de peintures, jusqu’à « salir et abimer » le résultat. L’oeuvre finale est tout sauf lisse et c’est en cela que nous trouvons sa démarche particulièrement intéressante.
Pour Philippe, l’hôtel en lui même est « un moment suspendu, une manière d’être hors sol » tout en étant dans un univers très urbain. La nature, il l’élève au statut de divinité et s’en inspire. Ces images de fruits nous invoqueraient presque les senteurs qui dans la réalité s’en dégagent.

Pullman Paris Tour Eiffel signe sa seconde édition de Artist Playground 1
Citronfull, Titre, Citrons, 2018, 65/52 cm
Pullman Paris Tour Eiffel signe sa seconde édition de Artist Playground 2
Leafe, Mine de plomb, Huile et spray sur Arches, 2018

Artiste et passion

Stéfane Perraud, la petite quarantaine passée, est un artiste plasticien parisien. Il fait ses classes aux Arts Décoratifs de Paris (EnsAD) avant de s’intéresser aux nouveaux médias. Passionné de paysages au sens large et plus particulièrement des couches, strates et déformations de la terre. Les relevés topographiques constituent la base de son oeuvre.
L’une de ses problématique principale réside dans la volonté de dessiner sans passer par le contact du crayon sur une feuille de papier. Pour cela, il se penche sur l’utilisation de graveuses lasers en plaçant des LED derrière ses panneaux qu’il prend soin de perforer. Les jeux de lumières et de transparence sont intéressants pour lui. Ils permettent de déceler les nombreuses « couches » de l’oeuvre. Pour la thématique du moment suspendu proposé à l’hôtel Pullman, il s’est intéressé à la conception d’une cartographie provenant de ses voyages. La science et l’art entrent en parfaite osmose.

Où ?

Pullman Tour Eiffel – 22 rue Jean Rey, 75015 Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.