Le Nouvel Institut franco-chinois de Lyon fête cette année ses 100 ans. Pour cette occasion l’établissement vous invite à découvrir son tout nouveau parcours mais aussi une toute nouvelle exposition autour de l’artiste Guillaume Dégé. Dépaysement garanti.

Entre la Chine et Lyon : une étroite relation

La ville de Lyon et la Chine entretiennent une étroite relation depuis des siècles. La capitale des Gaules est connue pour son travail de la soie mais aussi pour son imprimerie, caractéristiques communes que la ville des Lumières partage avec l’Empire du Milieu depuis la Renaissance.

Commerce et la culture ont donc toujours été relié par un fil d’Ariane tissé entre eux deux. Désireux de renforcer encore plus ce lien, la ville de Lyon a choisi au début du XXe siècle, malgré le contexte colonial très controversé de l’époque, d’ouvrir dans le 5e arrondissement, sur les hauteurs de la colline de Fourvière, dans l’ancien fort de Saint Irénée, le Nouvel Institut franco-chinois de Lyon destiné à accueillir les jeunes chinois désireux d’apprendre et étudier.

Il faudra cependant attendre 2016 pour que l’établissement s’ouvre au public en proposant des espaces muséaux permettant à tous ceux qui le désire de découvrir cette culture fascinante, son histoire et son art. 

Des origines à nos jours : sur les traces du passé

Le Nouvel Institut franco-chinois de Lyon a repensé son parcours en deux temps. En premier lieu, le visiteur va remonter le temps sur les traces des premiers échanges entre la ville de Lyon et la Chine. Dans un second temps le visiteur est invité à découvrir la vie étudiante dans l’institut. Il rencontrera les étudiant(es) ayant séjourné dans l’établissement depuis 1921, ainsi que leur univers au quotidien, leur intimité, leur travail, etc. permis entre autre grâce à la technologie et la réalité virtuelle. Le Nouvel Institut franco-chinois de Lyon a su se renouveler et s’adapter à son temps et fait partie de cette nouvelle génération d’espace d’exposition 3.0.

Les choses de ce monde  de Guillaume Degé 

Guillaume Degé est la personnalité invitée pour l’exposition temporaire, choisi pour sa passion pour le Pays. Véritable trait d’union entre les deux cultures, il les réunit en une dans son travail. Auteur, collectionneur, dessinateur, sculpteur et céramiste mais aussi enseignant, Guillaume Degé présente les choses de ce monde, un ensemble d’œuvres contemporaines, riches en formes et en couleurs, singulières et fantaisistes.

« Ces Curiosa fantaisistes ont une part de gravité, soulignée par la précarité des assemblages ; adossée aux principes de fragilité et d’impermanence propres aux philosophies chinoises, ici point une mélancolie qu’en bon maniériste l’artiste crypte. Décentrées dans l’espace et le temps, revendiquant leur absence de spectacularité, les œuvres travaillent la marge, la gamme du mineur. Elles pourraient être de contemporaines « Grotesques », ces figures hybrides renaissantes, ou ces bizarreries sinisantes rococo, sur lesquelles l’époque imprime sa part d’ombre et d’inquiétude, et l’artiste sa part de liberté. »

Joëlle Pijaudier-Cabot, Historienne de l’art, conservatrice en chef honoraire du patrimoine.

Où ? Quand ? Gratuit !

Où : Nouvel Institut franco-chinois de Lyon : 2 rue Sœur Bouvier 69005 Lyon
Quand : du lundi au vendredi et le samedi sur réservation
Tarif : entrée gratuite

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.