Dans la veine de Club de rencontre de Michel Lang, Divorce Club est la comédie festive idéale pour célébrer la réouverture des cinémas. En effet, tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment dans les salles obscures. Si Michaël Youn était particulièrement populaire pour ses gags extravagants et ses comédies potaches, il crée indéniablement la surprise avec sa nouvelle réalisation. Par sa distribution adéquate, son humour assaisonné et ses rebondissements prévisibles, Divorce Club est un film simple et réjouissant.

Synopsis

Après 5 ans de mariage, Ben est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu’au jour où il découvre en public que sa femme le trompe : humilié et plaqué dans la foulée ! Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Patrick, un ancien ami lui aussi divorcé qui lui propose d’emménager chez lui.

Patrick, contrairement à Ben, entend bien profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Bientôt rejoints par d’autres divorcés, les fêtards quarantenaires ébauchent les premières règles du « Divorce Club ».

Un retour dans les salles avec une comédie divertissante

Pour fêter la réouverture des cinémas, nous avons découvert la comédie de Michaël Youn en avant première entre les murs du Gaumont Champs Elysées dans l’une des salles les plus vastes. Soyez rassurés, toutes les normes de sécurité sont respectées à la lettre afin de passer un agréable moment.

Après Vive la France, Michaël Youn revient en tant que réalisateur pour mettre en scène son troisième film. Il fait son grand retour derrière la caméra, 7 ans après le succès mitigé de son dernier long métrage. Depuis quelques années, le comédien et réalisateur ne parvient pas à trouver la perle rare pour sa prochaine réalisation.

Be art magazine culture divorce club, surprise, regards effarés, et interrogateurs, tables, réception

Il déclare « Je me suis un peu cherché artistiquement en tant qu’auteur et réalisateur. Et quand on se cherche, on délivre moins vite ». Bien que Vive la France fut un succès commercial, les retours sont cependant négatifs. Avec Divorce Club, il trouve l’idée indéniable pour revenir en haut de l’affiche.

C’est le producteur Clément Miserez qui propose à Michaël Youn un film autour du divorce et du lâcher prise. Le cinéaste saute sur l’occasion pour écrire un scénario avec Matt Alexander, son auteur favori. Pour lui, cette histoire est limpide, personnelle et nécessaire. En effet, il s’inspire d’une rupture personnelle pour faire de Divorce Club, la comédie qui remonte le moral.

Michaël Youn trouve sa voie

Depuis plusieurs années, la comédie française peine à se révéler avec l’élément qui fera la différence. Après une crise sanitaire éprouvante pour les cinémas, il était temps de rebondir avec une sortie drôle, ensoleillée et barrée. Dans ce long métrage cocasse, Arnaud Ducret tient la tête d’affiche, il campe un personnage idéal et à sa hauteur, un divorcé dépressif et fêtard à souhait. Il est l’un des comédiens les plus sollicités en France et pour cause, il délivre encore aujourd’hui une interprétation sincère et crédible.

Depuis le Morning Live, Michaël Youn a fait son petit bout de chemin et passe dans la cour des grands en récoltant le Grand Prix du festival de l’Alpe d’Huez. C’est avec plaisir que l’on découvre un humour collégial qui fait rire du début à la fin avec des personnages principaux ou secondaires hauts en couleur. Nous ne dévoilerons pas les clins d’oeils et apparitions surprises qui feront sensiblement un coup d’éclat drolatique. 

Be art magazine culture divorce club, protagonistes discutant en sirotant un verre au bord d'une piscine les pieds dans l'eau

Au casting, on retrouve une pléiade de comédiens délicieux tels que Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot ou encore Caroline Anglade. L’ensemble est convivial, drôle et émouvant. Youn promet une nouvelle facette de réalisateur derrière ce Divorce Club si réussi. Evidemment, la perfection n’existe pas même en tant de crise. En effet, le fond reste classique avec des codes déjà vus et revus. Cependant ils sont respectés.

Bourré de clichés, le film reste sur sa route sans partir dans le décor avec cet humour potache bien dosé qui n’arrive pas à saturation. On y découvre trois acteurs aussi drôles que sensibles et cette résolution finale qui mérite toujours réflexion.

Sortie : 15 juillet 2020
Durée : 1h 48min
Genre : Comédie
De : Michaël Youn
Avec : Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot
Nationalité : Français

Jordan
Journaliste web culture & médias. Il est né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma, il est passé par de nombreux supports culturels, il contribue désormais aux rubriques cinéma et art culinaire de Be’Art Magazine depuis quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.