L’école de création et management Créapole a collaboré avec la marque de sacs Handy Bag le temps d’un concours et d’une exposition. Handy Bag est née en 1973 et est devenu au fil des années LA référence en matière de sacs poubelles.

Vous avez jusqu’au Mercredi 20 mai pour venir découvrir les créations des lauréats du concours.

3 filières différentes ont participé à ce concours :

-Art / Design

-Communication visuelle et multimédia

-Architecture intérieure

Le jury a désigné les trois meilleures créations dans chaque catégorie. C’est une manière très originale de tester la créativité de ces jeunes étudiants en les immergeant de façon prématurée dans le monde du travail. Un défi relevé avec succès ! Emilie Marchal a gagné le prix pour la scénographie de l’exposition. Au sol, on retrouve les mots qui représentent la marque tels que malin, résistant, innovant.

Chaque réalisation est unique et témoignent déjà d’une forte créativité. Certains misent tout sur le côté graphique comme Gaspard Deshusses. Il retravaille le design des sacs Handy Bag en réutilisant les codes identitaires de la marque. Le résultat aboutie à un ensemble de sacs à la fois pop et graphique. Qian Zhang a su intégrer le sac à notre univers intérieur. Elle a même pensé à créer des design fluo pour la cuisine. Parfaitement reconnaissable  dans une atmosphère totalement obscure, ce type de création me plaît beaucoup! Désormais, le sac Handy s’affiche à la vue de tous et il en est fière !

D’autres étudiants ont privilégié le côté pratique. C’est le cas d’India Banier, étudiante en 2e année au sein du département Art / Design. Elle a crée le concept des « mains baladeuses ». Nous le savons tous, retirer le sac de son socle relève parfois d’un véritable casse-tête; poubelles bien trop remplies de déchets, restes de sauce en tout genre… Finis ces tracas quotidiens avec les mains baladeuses ! Avec celles-ci, on ne touche plus directement le sac puisque les mains sont là pour le faire à notre place. Véritable prolongement de nos propres mains, je trouve cette idée très ingénieuse ! La présence de ces mains serait selon India due à un personnage présent à l’intérieur de la poubelle qui tente de sortir de celle-ci. Une personnification très bien menée qui donne vraiment l’impression qu’un être fantasmagorique est caché à l’intérieur. Avec l’aide de professeurs et professionnels, les étudiants ont su réinventer le sac Handy pour lui donner le statut d’œuvre à part entière.

Autour d’une identité visuelle ou d’un soucis pratique, les étudiants de Créapole ont rivalisé d’imagination pour aboutir à des projets d’une extrême intelligence. Et qui sait, si Handy choisira dans un futur proche peut -être un ou plusieurs de ces projets. C’est tout ce que l’on peut leur souhaiter !

Be'Art Magazine IMG_1282-e1431336026118 CULTURE

Be'Art Magazine IMG_1291-e1431295206737-300x196 CULTURE
Les mains baladeuses -Projet mené par India BARNIER
Be'Art Magazine IMG_1286-300x225 CULTURE
La poésie -Projet mené par Pauline LEGRAND

Lucie

PARTAGER
Article précédentL’incroyable Jean-Paul Gaultier
Article suivantLes Jeudis arty
Lucie BARRAGAN
Lucie Barragan, est la Rédactrice en Chef de l'édition française de Be'Art Magazine depuis 2014, et experte reconnue dans les e-RP et la stratégie digitale. Elle vit actuellement à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here