A l’approche imminente du nouvel Avengers, l’univers cinématographique Marvel bat son plein avec l’arrivée d’un nouveau personnage iconique de l’écurie de super-héros. La comédienne Brie Larson va désormais prendre les traits de Captain Marvel, la super-héroïne qui absorbe et projette de l’énergie.

Un film à la hauteur du super-héros?

Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre intergalactique entre deux races extraterrestres.
Si la flopée d’effets spéciaux et visuels captivent l’intérêt du spectateur, il n’en est pas de même pour son aspect scénaristique. Avec un manque d’humour et d’action, la nouvelle production de chez Marvel fait du sur place et peine à subsister durant plus de deux heures.

Une nouvelle super-héroïne très forte

Afin de ne pas être trop dépaysé, nous vous proposons d’entrer au cœur du personnage depuis sa création. Créé par le scénariste Roy Thomas et le dessinateur Gene Colan, le personnage de fiction baptisé Captain Marvel apparaît pour la première fois dans le Comic Book MarvelSuper-Heroes n°13 en mars 1968. Dans l’histoire de la MCU, le personnage change relativement souvent de nom: de Carol Danvers à Miss Marvel en passant par Binaire, mais aussi Warbird et finalement Captain Marvel. Cette dernière a eu une carrière de super-héroïne particulièrement tumultueuse et a vécu un certain nombre d’événements pour le moins étonnants qui l’ont profondément marqués.

Nous retrouvons Anna Boden et Ryan Fleck à qui l’on doit Billions, Room 104 ou encore Looking. Un binôme aux univers différents pour mettre Captain Marvel en scène.

be art magazine Brie Larson, Captain Marvel et ses acolytes en tenues noires et vertes avec une etoile sur la poitrine
Captain Marvel – extrait du film

Aussi forte dans la vie que dans la fiction

Brie Larson a décidé de s’investir comme jamais afin d’être crédible dans la peau de Captain Marvel, tant physiquement que mentalement. Cette dernière n’hésite pas à suivre un entrainement intensif durant plus de 9 mois avant d’entamer le tournage. Elle tourne ici son premier film d’action en tant que comédienne principale. Elle a beaucoup apprécié l’expérience si on en croit ses dires « Je me suis sentie vivante ».

Un manque d’envergure qui ne passe pas inaperçu

La sortie de Captain Marvel est l’événement cinématographique en ce début de mois de mars, nouvelle superproduction des studios Marvel. Cette Origin Story est la 21éme production de l’industrie Marvel, les attentes sont considérables après les succès planétaires de Captain America, Iron Man, Thor ou encore Avengers.

Après un peu plus de deux heures, le rideau se baisse, le verdict est rendu. Captain Marvel est loin d’être un mauvais produit Marvel, cependant, il reste le moins réussi de ces dernières années. Si Brie Larson fait le job avec entrain et efficacité, la construction scénaristique bat de l’aile à pleine couture.

be art magazine Brie Larson, Captain Marvel en tenue noire et verte avec une etoile sur la poitrine, dans le metro avec divers passagers autour qui la regardent
Captain Marvel – extrait du film

Avec un retour dans les années 90, le long métrage promet diverses séquences drôles et sympathiques, cependant, nous retrouvons pas la ferveur d’un solo comme Captain América ou Black Panther.

Dans l’attente d’un film homérique, nous ressortons avec ce goût d’inachèvement. Laissant place à une ouverture plus féminine dans l’équipe de super-héros Marvel, la jeune femme offre une démonstration plus qu’intéressante dans sa fiche générale. Avec ce petit côté grunge et nostalgique, nous redécouvrons de nouveaux aspects historiques concernant Marvel et le Shield, l’organisation secrète.

Avec un dosage timide d’action et un petit manque d’humour, Captain Marvel rate quelques bases sur le papier. Les cinéastes Anna Boden et Ryan Fleck filment efficacement sans pour autant délivrer cet engouement visuel attendu par les fans du genre. En espérant un second volet plus expressif, nous restons sur notre envie. 

Date de sortie : 6 mars 2019
Durée : 2h 04min
De : Anna Boden, Ryan Fleck
Avec : Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law
Genres : Action, Fantastique
Nationalité : Américain

Jordan Tissot
Journaliste web culture & médias. Il est né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma, il est passé par de nombreux supports culturels, il contribue désormais à la rubrique cinéma de Be’Art Magazine depuis quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here