Freddie Mercury et le groupe Queen sont ancrés dans tous les esprits, ils marquèrent plusieurs générations, c’est devenu un monument de la culture musicale anglo-saxonne. Aujourd’hui, avec Bohemian Rhapsody, Bryan Singer fait renaitre le mythe avec un biopic sur les débuts du groupes, les déboires du chanteur phare ou encore l’histoire de la création de morceaux légendaires.

C’est Rami Malek qui a la lourde tâche de camper l’inimitable Mercury à la tessiture vocale unique, un défi de taille pour le jeune acteur prometteur. Après plus de deux heures, le verdict tombe. Nous sommes à la fois estomaqués et impressionnés par la performance du comédien d’origine égyptienne. Un long métrage qui retrace avec brio les moments importants du chanteur à la voix d’or.

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Une production compliquée

Avant même sa mise en chantier, Bohemian Rhapsody est un film qui a du mal à se faire. Avec une production chaotique et un changement de casting récurrent, le long métrage rame. L’idée du projet au cinéma est née en septembre 2010.

C’est Brian May, guitariste de Queen qui révèle à la BBC qu’un film va être consacré à son groupe et à Freddie Mercury, avec dans le rôle titre, Sacha Baron Cohen. Sur le papier, le projet est ambitieux à souhait. Cependant en 2013, le comédien abandonne le projet suite à des divergences artistiques avec les membres du groupe Queen.

be art culture Bohemian Rhapsody

Après une première tentative manquée de peu, l’idée est plus que jamais d’actualité pour divers producteurs hollywoodiens. Fin 2013, Ben Whishaw est confirmé dans le rôle de Freddie Mercury. En février 2014, la société GK Films quitte la production du film suite à d’importantes pertes financières. Le biopic est alors mis à rude épreuve avec de nombreux désaccords artistiques ou économiques durant quelques années.

En 2017, l’espoir est de nouveau présent avec la concrétisation d’un film baptisé Bohemian Rhapsody. A sa tête, le réalisateur américain Bryan Singer et un premier rôle décerné au surprenant Rami Malek que l’on a pu découvrir dans la série Mr. Robot.

Ce dernier débute le tournage en septembre 2017 avec l’envie de devenir un Freddie Mercury plus vrai que nature sans pour autant l’imiter. l’acteur révèle lors d’une interview : « J’étais très conscient du travail que ça allait demander pour ressembler un tant soit peu à Freddy Mercury. J’ai pris l’avion pour Londres, je me suis mis dans le personnage et je me suis donné à fond ».

Rami Malek livre un récital

Tout est dans l’introduction. Au son d’un Somebody to Love raffiné, la préparation physique de Freddy Mercury, un interprète au sommet de sa gloire. C’est sur cette scène imposante du Live Aid en juillet 1985 pour un concert londonien historique à vocation humanitaire que la magie du cinéma apparait sous son meilleur jour en recréant ce moment marquant.

Bohemian Rhapsody, c’est une œuvre qui dépasse la biographie, tous les éléments sont minutés et calibrés afin d’offrir une histoire extraordinaire qui touchera le spectateur. En première ligne, un Rami Malek époustouflant dans la peau d’une icône inégalable. Saisissant de ressemblance avec le personnage, le jeune comédien n’a pas pris les traits de cette bête de scène, il a été Mercury. L’acteur retrace son parcours, sa vie, ses succès, sa maladie…

be art culture Bohemian Rhapsody

De ses petits boulots à sa rencontre avec les membres du collectif Smile avec qui il formera le mythique groupe Queen sans compter sa révélation sur son homosexualité qui fera polémique à la fin des années 70, le long métrage dévoile tout.

Une vie à la fois passionnante et bouleversante avec de bons et de mauvais choix durant sa carrière au sein du groupe de rock. Au cœur de ce biopic, des séquences live bluffantes avec de vraies prises de voix de son interprète principal, agrémenté des sons originaux du chanteur surdoué retravaillés avec précision.

Le résultat est convaincant, Bryan Singer signe un portrait sans faille d’une légende du rock des années 70-80. Bien entendu, nous retrouvons les plus grands tubes qui ont fait le succès du groupe tels que Somebody to Love, Another One Bites the Dust ou encore We Are the Champions.

be art culture Bohemian Rhapsody

Après sa mort le 24 novembre 1991, Freddie Mercury laisse une empreinte musicale indélébile et révolutionnaire. C’est ce que Singer dévoile avec son biopic parfaitement agencé sur ce parrain du rock. Le cinéaste essaye de parler de l’essentiel, il y parvient avec l’aspect populaire et sombre du ténor. Bohemian Rhapsody fait renaître une légende pour un peu plus de deux heures grâce à un Rami Malek qui ne fait pas deux poids, deux mesures.

Date de sortie : 31 octobre 2018
Durée : 2h09
De : Bryan Singer
Avec : Rami Malek, Lucy Boynton, Aaron McCusker
Genres : Biopic, Musical, Drame
Nationalité : Américain

Jordan Tissot
Journaliste web culture & médias. Je suis né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma. Passé par de nombreux supports culturels, je contribue désormais à la rubrique cinéma de Be’Art depuis 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here