A Star Is Born est le premier long métrage de Bradley Cooper en tant que réalisateur, ce dernier s’est investi comme jamais en terre inconnu tout en étant débutant dans le domaine, il excelle comme un cinéaste chevronné. Sous le feu des projecteurs, une Lady Gaga transformée et étincelante dans sa première affiche au cinéma qui était faite pour elle et personne d’autre.

Ce drame américain retrace l’histoire de Jackson Maine, star de country un peu oubliée, il découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin.

Une relecture moderne

La trame de A Star is Born ne date pas d’hier, si Bradley Cooper parvient à le rendre unique dans sa version contemporaine, le film est la quatrième relecture d’Une étoile est née, histoire précédemment portée à l’écran par William A. Wellman et Jack Conway en 1937, George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976. Avec cette nouvelle version, le cinéaste souhaite faire un film sincère et profondément émotionnel.

C’est un défi de taille pour le comédien de Very Bad Trip qui doit être à la fois devant et derrière la caméra. Un rôle important pour ce dernier qui s’implique comme jamais dans cette production de marque. Dès les premiers jours de tournage, Cooper sait qu’il entame un film difficile à réaliser, il produit et co-écrit non seulement le scénario mais aussi certaines des chansons interprétées dans le film par lui et Lady Gaga.

be art culture a star is born film produit par Bradley cooper

Investi corps et âme dans ce projet, il décide de suivre des cours de guitare et de piano, ainsi que des leçons de chant avec le coach Roger Love afin d’être crédible dans la peau de son personnage. Il déclare : « Au début, j’étais essoufflé après le premier couplet. J’ai passé 5 jours par semaine, pendant 6 mois, à apprendre à chanter non pour moi-même mais pour me glisser dans la peau de Jackson ».

Passer après plusieurs adaptations au cinéma, ce n’est jamais facile, encore moins pour un premier film en tant que metteur en scène. Bradley Cooper le sait et il compte bien faire la différence avec une version intimiste et charnelle.

C’est avec l’évocation du mal de l’être humain et de ces aléas qu’il promet un long métrage coup de point. Mêlant thème dramatique et musical, le réalisateur se pose plusieurs questions : « Comment vais-je faire pour rendre le film original ? », son inspiration le guide vers l’exploration d’un amour inconditionnel entre deux personnes.

La version Cooper/Gaga au sommet

C’est l’événement de l’année pour les amateurs du genre, l’une des avants-premières officielles de A Star is Born fait salle comble au Pathé Beaugrenelle à Paris. Déjà acclamés par la critique américaine, les premiers pas de Lady Gaga au cinéma fait déjà l’unanimité des spectateurs dans une partie de l’hexagone. Sur une ouverture de concert déchainé, Bradley Cooper prouve qu’il est crédible dans la peau d’un musicien au style Grunge. Voix mélancolique et timbrée, le cinéaste performe magistralement.

Derrière une immense star de la chanson, se cache un homme noyé dans l’alcool et la drogue. C’est dans un bar lors d’une tournée qu’il entend cette voix, celle de Ally, une jeune serveuse qui chante occasionnellement. A cet instant précis, la trame se met en marche, une rencontre entre deux passionnés de musique, deux êtres humains sensibles et romantiques. Avec A Star is Born, le duo Cooper/Gaga réinvente l’histoire d’origine, nous sommes à la fois bouleversés et ébahis d’une telle performance globale.

be art culture lady gaga et bradlet cooper a star is born

Une étoile est née, Bradley Cooper le montre brillamment à travers cette première démonstration de taille. A la fois producteur, scénariste, acteur, réalisateur ou encore chanteur, ce dernier fait quasiment tout dans ce film. Un drame poignant de cette envergure était inespéré pour Cooper qui montre une intelligence innée dans la mise en scène, le cadrage et une bande sonore inoubliable. S’agit-il du mélo-drame de cette année ? Nous avons bien peur que oui, le succès est à prétendre.

Ne croyez pas qu’il prend toute la place, non, Bradley Cooper est certes la pièce maitresse du paquebot. Cependant Lady Gaga est beaucoup trop impressionnante dans ce premier grand rôle au cinéma pour l’ignorer. Une voix douce et rauque à la fois, la nouvelle diva tient son Bodyguard comme l’avait fait Whitney Houston en 1992. La partie émotionnelle livrée par Gaga pourra en étonner plus d’un, vous verserez assurément une petite larme.

Si vous imaginez découvrir un film à l’eau de rose, vous faites fausse route. Bradley Cooper chante juste et simplement aux côtés d’une Lady Gaga rayonnante sur The Shallow, l’un des tubes phares du film. Certains trouveront ces moments ennuyants, d’autres électrisants. Après plus de deux heures, l’émotion est incontestablement au rendez-vous, Cooper a réussi à nous mettre cette claque cinématographique.

Date de sortie : 3 octobre 2018
Durée : 2h 16min
De : Bradley Cooper
Avec : Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott
Genres : Drame, Musical
Nationalité : Américain

Jordan Tissot
Journaliste web culture & médias. Je suis né en 1991, l’année de Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron. Enivré de culture et de cinéma. Passé par de nombreux supports culturels, je contribue désormais à la rubrique cinéma de Be’Art depuis 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here