Le pain est un des aliments de base parmi toutes les cultures existantes sur la planète. La France en a d’ailleurs fait sa marque de fabrique. Certains d’entre vous se sont adonnés pendant ces derniers mois à la confection de pain frais maison. Mais connaissez-vous l’histoire de cet aliment que vous consommez quotidiennement ? Aujourd’hui nous vous proposons de partir sur les origines du pain et de vous régaler avec nos recettes gourmandes de pains variés et faciles à réaliser.

Un aliment presque aussi vieux que l’Homme

Le pain est l’un des premiers aliments transformés que l’Homme a confectionné. On aurait tendance à penser que le pain apparaisse avec l’agriculture, et bien non ! C’est au Paléolithique que sont confectionnés les premiers pains. Les traces d’une galette de pain de type pita ont été découvertes dans le nord-est de la Jordanie. Composée de différentes variétés de céréales broyées, cette galette de pain comportait aussi des traces de scirpe marine, un tubercule poussant à proximité de l’eau au goût salé.

La recette du pain traverse les âges. Elle se transmet d’individu à individu, s’améliore, s’adapte et devient aliment principal et commun à chaque culture présente sur la planète. Sa fabrication devient peu à peu un métier, voir même un art. Aujourd’hui de nombreux concours sont organisés autour de cet aliment légendaire, quotidien et pourtant si méconnu.

be art magazine art culinaire, recette gourmande, recette baguette de pain, cereales et graines de sesame

Pain lève-toi

Aucune intervention divine n’est attestée dans ce phénomène. Les responsables seraient les Égyptiens de l’Antiquité. Ils confectionnaient leur pain avec de l’eau, du lait et de la farine. Suite à une négligence, de la pâte à pain aurait été oubliée. Sous l’effet de la fermentation du mélange, la pâte se mit à gonfler et le pain au levain fût.
Les Grecs ont ensuite adopté ce mode de préparation. Ils créent le métier de boulanger et inventent de nombreuses variétés de pain. 

Il existe aujourd’hui près d’une centaine de variété de pain différente. De type pitas, avec du lait, diverses farines, sucré, salé, bio, au levain, levure de boulanger, etc.
Aujourd’hui en France le vrai pain au levain est difficile à trouver et est assez onéreux.
La levure de boulanger s’est substituée au levain car plus rapide à préparer et moins chère.

be art magazine art culinaire, recette gourmande, pate a pain, farine rouleau a patisserie
Paton

Un aliment quotidien

La consommation de pain au Moyen-Age prend une valeur sociale. Les riches consommaient du pain de froment alors que les pauvres se contentaient de divers pains aux appellations peu ragoutantes, obtenus en fonction des récoltes. On retrouvait ainsi le pain de disette, composé avec de la farine de méteil (une farine résultant du mélange de plusieurs céréales). Le pain de famine, connu aussi son l’appellation de pain noir est un pain confectionné à base de tout ce qui pouvait (ou non) remplir les estomacs : de la paille, de l’argile, de l’écorce d’arbre, des racines, des herbes, etc.. Ce type de pain était cuit sous la cendre donnant cette couleur noire.

Le pain remplissait les estomacs. Il était la nourriture présente sur toutes les tables mais selon son rang, il était de plus ou moins bonne qualité. Aujourd’hui nous avons gardé cette tradition du pain aux repas, mais il sert surtout d’accompagnement en apéritif ou plat.

be art magazine art culinaire, recette gourmande, recette pain pita

Pains frais et viennoiseries

Rare étaient donc les chanceux dans les périodes obscures à pouvoir consommer du pain frais. Mais tout change en 1793, suite à la révolution, la banalité (taxe) des moulins et des fours est abolie en France. Le pain prospère et se réinvente. En 1838-1839, August Zang, un officier autrichien, commence à produire avec succès à Paris les petits pains à la fine croûte dorée que fabriquent les Autrichiens. Les viennoiseries envahissent le pays et connaissent un succès immédiat.
La première boulangerie industrielle est créée en 1836 à Paris et dans la même décennie, la baguette que nous connaissons tous aujourd’hui voit le jour. La consommation de pain frais se développe peu à peu et les boulangeries foisonnent.

La France fait du pain un de ces aliments fétiches et emblématiques. Nos savoir-faires sont prisés à travers la planète donnant à la France son titre de fins gourmets. Après tout n’est-ce pas aussi en France que se trouve la capitale de la Gastronomie ?

be art magazine art culinaire, recette gourmande, pain de mie, couteau
Pain de mie

Un symbole de vie

Le pain est symbole de vie pour toutes les cultures, tant sur le plan physique que spirituel. Égyptiens, romains, grecs, mayas, chrétiens, juifs, musulmans, etc, tous respectent cet aliment et lui prêtent un côté mystique. Les Dieux étaient associés à sa confection, contrôlant les forces de la nature rendant favorable ou non les récoltes.

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps

La bible, Matthieu 26:26
be art magazine art culinaire, recette gourmande, pains aux cereales, graines et fromages
Pains aux céréales, fromages et graines

Le pain symbolise le sacré, la justice, la stabilité, mais aussi le travail. Le boulanger a alors une dimension sociale essentielle et importante dans la vie de chacun.
Pendant les révoltes au cours de l’histoire, ils étaient souvent pendus les premiers car jugés responsables de la famine s’abattant sur le pays. Bien entendu la raison en était tout autre.

S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche

MARIE-ANTOINETTE, 1789
be art magazine art culinaire, recette gourmande, pains sculptes et travailles maison Pozzoli
Pain sculpté maison Pozzoli

L’art de consommer le pain

– La règle de base concernant le pain est de ne jamais le présenter non coupé, sauf s’il s’agit d’une mini-boule.
– Il se coupe légèrement en biseaux ou droit et toujours sans ustensile et bien évidement jamais avec les dents.
– Le pain doit se placer dans une petite assiette située en haut à gauche de chaque convive (ou directement sur la table s’il s’agit de boules). Si la place vient à manquer alors il sera autorisé à placer une corbeille sur une desserte à proximité et y déposer les tranches.

– Les tartinables ne doivent pas s’étaler sur toute la surface du pain mais être déposés avec le couteau au fur et à mesure de la consommation.
– Pour finir le pain ne se consomme généralement qu’une fois le potage terminé ou au moment de l’entrée.

En bonus :
– Une personne qui émiette son pain à table est synonyme d’ennuie. Bon à savoir pour vos futurs dîners mondains ou romantiques.

be art magazine art culinaire, recette gourmande, pains sculptes et travailles , couronne, rose, epis de bles etc.
Pains sculptés

Quelques expressions courantes

– Ça ne mange pas de pain : cela ne prête pas à conséquence.
– Avoir du pain sur la planche : être très occupé.
– Parti comme des petits pains : qui s’est vendu très vite et facilement.
– Pour une bouchée de pain : pour une petite somme.
– Gagner son pain (à la sueur de son front) : gagner sa vie.
– C’est mon gagne-pain : c’est mon métier.
– Ôter le goût du pain à quelqu’un : lui enlever l’envie de vivre.
– Vendre son pain avant qu’il ne soit cuit : être présomptueux ou imprudent.
– Faire de quelque chose son pain quotidien : en faire une habitude.
– Il a mangé du pain du roi : il a fait de la prison
– Être bon comme du pain blanc : être généreux

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.