15 jours sans sucre : facile me direz-vous ! Que nenni ! Essayez et vous verrez ; c’est ce que nous avons fait. Voici le récit de cette expérience détox concernant cette drogue douce du quotidien.

Le sucre : un besoin vital

Le sucre, c’est cette saveur douce en bouche, agréable au palais, une gourmandise nécessaire au bon fonctionnement de nos cellules. Cette source d’énergie est un carburant pour notre corps.

Il existe différents type de sucre tel que l’amidon, le lactose, fructose, etc, tous classés parmi les glucides. Le sucre se retrouve à l’état naturel dans les fruits et légumes, mais aussi dans les plantes. Seules la canne à sucre et la betterave en produisent suffisamment pour pouvoir être commercialisées.

be art art culinaire, fruits, pomme banane fraises orange clémentine basilic chocolat
assiette de fruits frais

Mais aussi une douce drogue

Le sucre agit comme une drogue. Il stimule notre cerveau qui en réponse produit de la dopamine, renforçant l’idée de bien-être et de satisfaction un peu comme une récompense. Et qui n’aime pas les récompenses ? Mais le côté pervers de la chose est que l’on en a besoin, hors dès qu’on en a on en veut encore plus. Voilà comment on devient sucre addicted.

Bien-être et dangers

Bien que notre corps ait besoin de sucre pour fonctionner, en consommer à outrance le met en danger. Problèmes bucco-dentaires, candidose, problème de peau, obésité, diabète etc.

Chaque jour nous consommons entre 15 à 20 cuillères à café de sucre dans notre alimentation, équivalent à environ 60 g.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé), préconise de n’en consommer que 6 à 7 cuillères à café, soit environ 7 g.

be art art culinaire sucre en poudre et seringues

Le sucre se cache partout

Vous pensiez que le sucre ne se trouvait que dans les bonbons, le chocolat, les biscuits et gâteaux en tout genre et bien non ! Les industriels s’en servent dans un tas d’autres produits dans lesquels il est impensable d’ajouter cet élément.

En voici une liste non exhaustive :

– sauces, condiments (dont le ketchup et la mayonnaise) et vinaigrettes
– Certains fruits et légumes en conserve (tels les haricots et petits pois auxquels on leur ajoute du sucre en plus de leur teneur propre) et barquette de legumes (carottes, céleris…)
– Les corn-flakes du matin
– le riz à sushi
– les pains industriels et le pain de mie
– les fruits secs
– les aliments dits diététiques (galettes de riz soufflés, plats minceurs, certains aliments 0% matière grasse)
– les briques de soupes
– les chips
– les jus de fruits et thé glacés (sans parler des sodas)
– le jambon

Surpris ? Nous oui.

be art art culinaire bols de sucre en poudre et de cassonade avec leurs morceaux de sucre respectifs

15 jours sans sucre : l’expérience

Après ces découvertes, notre équipe a décidé de tenter une expérience : 15 jours sans sucre. Dur aller être le sevrage.

Tout d’abord un grand nettoyage dans les placards s’est imposé. Adieu biscuits, chocolats, gourmandises du goûter, confiture et jus de fruit.

Puis passage au supermarché : Fruits et légumes frais, épices, tofu, poissons et viandes blanches, pâtes, et riz,  yaourts nature, quelques noix, amandes et cacahuètes (avec leur coque) pour les grignotages.

Une fois paré, l’expérience allait commencer.

Les quatre premiers jours : les plus difficiles

Jour 1 :

La journée commence généralement par un chocolat chaud, un thé ou un café. Jus de fruit et biscottes beurrées. Mais aujourd’hui ça sera un café sans sucre, un yaourt nature, une pomme et quelques noix. Jusque-là ça va même si le goût du café est difficile à passer. La journée se passe sans trop de problème malgré quelques petites envies de temps à autre.

Jour 2 :

Le manque commence à se faire sentir. Le café passe difficilement, d’humeur irritable ; la détox commence à se faire sentir. Le corps se sent faible, fatigué et des pensées gourmandes se font omniprésentes surtout que la tentation est partout ; dans les  magazines, sur le net, à la télévision et au détour de chaque coin de rue.

be art art culinaire tasse de sucre en poudre blanc sur grains de café

Jour 3 :

Le manque est encore bien présent. Toutes les cellules du corps supplient pour un petit grain de sucre mais non. La détermination est plus forte.

On tente un thé à la place du café en espérant que le goût soit meilleur ; l’humeur reste maussade et les envies persistent. C’est dans ce genre de situation que le mental doit être plus fort que le corps qui vous lance un signal de déperdition.

Jour 4 :

Malgré ces bribes d’envies, un regain d’énergie se fait sentir. Le café passe de mieux en mieux. On en ressent des subtilités de saveurs que l’on n’avait pas spécialement remarquées auparavant. L’humeur est plus joviale et on se prête petit à petit au jeu de la détox sans sucre.

Bilan

Les jours suivants, le corps semble s’être fait une raison. L’énergie est belle et bien là. On se sent plus frais, plus dynamique et cela dès le réveil. Le goût des aliments est tout autre. On apprécie mieux les nuances des thés et des cafés ; on redécouvre les saveurs des fruits et légumes. La cuisine devient un jeu où il est drôle de s’amuser avec les épices.

D’un point de vue santé outre ce regain d’énergie, le grain de peau semble aussi plus net. La balance flatte notre égo et d’un point de vue moral une satisfaction certaine se ressent. 15 jours sans sucre c’est fait.

Les envies de sucre sont et restent toujours présentes. Nous avons depuis notre enfance des habitudes auxquelles il est difficile de s’en défaire du jour au lendemain. Qui résisterait aussi à une délicieuse pâtisserie ou un paquet de biscuit.

be art art culinaire bol de sucre en poudre blanc avec ses morceaux et son pilon
bol de sucre en poudre blanc avec ses morceaux et son pilon

Un nouveau mode de vie ?

Au bout de ces 15 jours nous avons craqué. Premier pas vers cette saveur qui nous avait tant manquée et notre choix se porte naturellement sur un paquet de cookies nougatines et pépites de chocolat. Le plaisir est immédiat mais fait très vite place à une sensation désagréable. La culpabilité certes mais aussi une sensation d’écœurement, d’overdose de sucre.

Cette expérience nous a fait prendre conscience du fléau qu’est le sucre dans notre société et mode d’alimentation. Pour être en meilleure santé, il suffit juste d’être conso-responsable, lire les étiquettes sur nos aliments préférés et surtout éviter ces produits industriels ultra transformés. Pour finir la clef c’est cuisiner. Ce n’est pas bien plus long, et c’est meilleur pour la ligne, le moral et la santé.

Alors convaincu ? Prêt pour une détox sans sucre ?

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here