Nous avons pu découvrir Nina Métayer dans les programmes TV « Le Meilleur Pâtissier » et « Qui sera le prochain grand pâtissier ? ». Nina Métayer a aussi lancé sa chaîne Youtube où elle partage des recettes de pâtisseries et de viennoiseries.

Le parcours de Nina Métayer est un sans-faute et les distinctions s’enchaînent pour la jeune femme. Pourtant le défi était grand : réussir à se faire une place dans un milieu très masculin. La jeune femme n’a pourtant jamais eu peur d’affronter ce monde. Si elle a rencontré des obstacles sur le chemin, Nina Métayer a toujours réussi à s’imposer et c’est ce qui fait sa force aujourd’hui. On la reconnait à sa bonne humeur et à son dynamisme. Toujours le sourire aux lèvres, Nina Métayer n’en est pas moins sérieuse et investie dans son travail.

Le goût d’ailleurs

Nina Métayer est née en 1988 à La Rochelle où elle passe toute son enfance et son adolescence. La jeune élève au profil littéraire n’envisage pas tout de suite de se lancer dans la pâtisserie.

Très vite elle est attirée par l’étranger et les voyages. L’adolescente rêve de découvrir le monde. C’est à l’âge de 16 ans qu’elle s’envole au Mexique pour un an grâce à un programme d’échange du Rotary Club. Sur place Nina Métayer rencontre un couple de boulangers Français qui produisent des spécialités françaises pour les locaux. Elle échange avec eux et se demande ce qui les a poussés à se lancer dans cette aventure. C’est ainsi que naît sa passion pour la boulangerie (bien avant la pâtisserie).

Portrait de Nina Métayer, élue pâtissier de l'année 2017 par Gault & Millau 1

Se former au métier

À son retour du Mexique, Nina passe son bac littéraire et décide de se consacrer à sa passion, la boulangerie. Elle commence donc une formation en alternance pour devenir boulangère. Très inspirée par ce couple rencontré au Mexique, elle aimerait elle aussi faire rayonner les spécialités françaises à l’international. Après de longues recherches, c’est finalement la boulangerie « Chez Paillat » à la Rochelle qui l’accueille pour lui apprendre le métier. Pourtant difficile de trouver une structure d’accueil quand on est une femme (encore plus il y a une dizaine d’années). Comme elle raconte dans ce reportage (M6), dès lors qu’elle se présentait, les gérants pensaient que Nina était là pour un poste de vendeuse. Cela en dit long sur la difficulté pour une femme de s’insérer dans ce monde masculin.

La jeune femme obtient son CAP en 2008 et toujours animée par l’idée de découvrir de nouvelles cultures elle décide de s’envoler pour l’Australie pour pratiquer le métier… et l’anglais. Pendant six mois la jeune femme travaille dans la boulangerie-pâtisserie française « French Fantasy » puis a par la suite l’occasion de découvrir la pâtisserie de restauration tout en sillonnant le pays. Tous ces voyages participent grandement à inspirer la pâtissière dans son métier et dans la création de nouvelles recettes.

Portrait de Nina Métayer, élue pâtissier de l'année 2017 par Gault & Millau 2

Établissements de prestige

En 2010 elle suit la formation « Mention Complémentaire pâtisserie » à Ferrandi, école d’excellence. À l’issue de sa formation elle rejoint l’équipe du Meurice dirigée à l’époque par le chef Yannick Alleno. Elle intègre en 2013 l’équipe du palace Raphaël dirigée par la chef Amandine Chaignot qui la nomme l’année suivante chef pâtissière du palace. Nina Métayer est d’ailleurs à l’origine du premier tea-time du palace Raphaël.

Le chef Jean-François Piège qui prépare en 2015 l’ouverture de son nouveau restaurant gastronomique « Le Grand Restaurant » confie à Nina le poste de chef pâtissière au sein de l’établissement. Six mois après son ouverture, le restaurant sera couronné de deux étoiles par le Guide Michelin. Jean-François Piège déclare dans le même reportage que Nina Métayer « a ce petit plus que les autres non pas, elle est précise et elle aime manger la pâtisserie, ce qui est très important pour pouvoir faire plaisir aux autres ». 

https://www.instagram.com/p/CBQGDVMAZcP/

Entre distinctions et projets

Ce travail acharné est finalement récompensé en 2016 quand Nina Metayer est élue « Pâtissier de l’année » par le magazine Le Chef. La consécration se poursuit quand en 2017 le célèbre Guide Gault & Millau élit Nina Métayer « Pâtissier de l’année 2017« . La même année, elle rejoint les équipes du Café Pouchkine où elle devient « Chef des créations sucrées du groupe international ». Enfin, elle a ouvert l’année dernière non pas une mais… trois boutiques à Londres. En parallèle, elle continue d’investir sur sa présence sur les réseaux sociaux avec ses vidéos pour démocratiser la pâtisserie et la rendre accessible à tous les passionnés.

Rien ne l’arrête dans sa course à la réussite. À 32 ans elle a déjà multiplié les succès mais, ambitieuse, elle refuse de s’arrêter là. Le prochain objectif sur la liste : devenir la première femme MOF (Meilleur Ouvrier de France).

La recette du praliné maison par la chef pâtissière Nina Metayer sur sa chaîne Youtube

Sirine
Journaliste voyage, Sirine est toujours à la recherche de nouveaux établissements d'exception à découvrir en France et dans le monde. Elle allie toujours ses découvertes touristiques à des thématiques qui la passionnent particulièrement: la gastronomie et le bien-être/beauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.