Au total, le Guide Michelin a récompensé 54 nouveaux 1 étoile, dont six à Paris. Parmi ceux en dehors de la capitale, on note, le délicat restaurant l’Or Bleu, situé à Théoule-sur-Mer, dont nous avons eu la chance de goûter aux plats du Chef Alain Montigny il y a quelques mois à peine. La cérémonie qui s’est tenue depuis le Jules Verne situé au sommet de la Tour Eiffel, a été retransmise en direct sur les réseaux sociaux. Petit tour des restaurants parisiens tout justement étoilés !

be art magazine etoile guide michelin

Shabour

Après avoir ouvert le Balagan, le Chef israélien, Assaf Granit a ouvert en septembre dernier le Shabour. Ici, on vient également pour l’ambiance qui y règne, le comptoir central en marbre naturel et ses tabourets en cuir marron apportent ce côté convivial dont on rêve tous, surtout en ce moment. Sur fond de lumière tamisée et de déco brute, le Chef qui anime la version locale de Cauchemar en cuisine à Jérusalem, joue un véritable pont culinaire entre Israël et la France. L’une de ses spécialité pour lequel le tout Paris se rue chez lui, n’est autre que sa version de l’oeuf mollet, « l’oeuf haminados« , à base notamment de carottes, d’oignons, de mélasse de grenade.

Shabour – Où ? 19 rue Saint-Sauveur, Paris 75002 – Prix : 59-96€

be art magazine etoile guide michelin

MoSuke

L’ex candidat de Top Chef Mory Sako nous fait voyager à travers des influences africaines et japonaises. Pour lui, l’art de recevoir à la japonaise, Omotenashi, prend tout son sens. Tout comme le Shabour, il a ouvert en septembre dernier. On attend avec impatience sa réouverture pour goûter à sa sole cuite en feuille de bananier, joliment présentée.

MoSuke – Où ? 11 rue Raymond-Losserand, Paris 75014 – Prix : 45-100€

be art magazine etoile guide michelin

Pantagruel

Avec son menu déjeuner avoisinant les 35€ (entrée, plat, dessert), le Chef Jason Gouzy, installe son premier restaurant dans le quartier du Sentier à Paris. Accompagné de la créatrice de mode Bourgine, il conçoit son intérieur un brin romantique dans une ambiance appartement bourgeois du 19ème siècle. Après un passage au Bristol durant 8 ans, il poursuit son chemin jusqu’au Baudelaire, le restaurant de l’hôtel Burgundy. Les plats pour lesquels il s’adonne à livrer tout son art ne sont autres que le homard, les coquillages pour la mer et le pigeon, pithiviers de canard pour les viandards.

Pantagruel – Où ? 24 rue du Sentier, Paris 75002 – Prix : 35-73€

be art magazine etoile guide michelin

Oxte

ParisChez Oxte, on note des associations de saveurs étonnantes, comme lorsque le Chef Enrique Casarrubias détonne en associant du chocolat blanc à de l’avocat et du citron vert. Ses assaisonnements vous l’aurez compris ne manquent pas de couleurs et de saveurs. Si on dit des chefs qu’ils restent enfermés dans leur cuisine, ce n’est pas le cas avec Enrique. Quand il le peut, il retrousse ses manches pour servir également les clients de son petit restaurant intimiste.

Oxte – Où ? 5 rue Troyon, Paris 75017 – 45-80€

be art magazine etoile guide michelin

Trente-Trois

Sébastien Sanjou est à la tête du Trente-Trois, en référence à son adresse située au numéro 33. Au mur, les boiseries en chêne donnent un caractère chic et authentique au lieu. Faisant la part belle aux produits de saison, il ne manque jamais d’imagination lorsqu’il s’agit d’associer les textures et les saveurs. Par exemple, son « Petit épeautre de Sault » s’enchante d’un risotto aux artichauts violets glacés, de divers croustillants et d’une pointe de coriandre.

Trente-Trois – Où ? 33 rue Jean Goujon, Paris 75008 – 68-118€

be art magazine etoile guide michelin

Gaya par Pierre Gagnaire

Pour Pierre Gagnaire, l’équilibre de l’assiette doit être de mise. Pour cela, il prend pour modèle la peinture. Il ajoute : « la composition d’une assiette doit être très construite, lisible, singulière […], il me faut toujours positionner visuellement ma cuisine ». Le restaurant propose une offre « à la maison », parmi laquelle notamment la possibilité de commander un plateau de fruits de mer (à partir de deux personnes).

Gaya par Pierre Gagnaire – Où ? 6 rue de Saint-Simon, Paris 75007

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.