Il est dans le sud de la France, une tradition de Noël qui ravie tous les gourmands, petits et grands : les 13 desserts de Noël. Mais quels sont-ils? Que représentent-ils? On vous raconte tout sur l’histoire de cette tradition gourmande aux treize saveurs.

Une tradition provençale

Pour mieux comprendre cette tradition, remontons le temps, direction l’an 1683. L’art du repas à cette époque exigeait la présence de nombreux mets sucrés disposés sur une table recouverte de trois nappes blanches. François Marchetti, curé de paroisse d’un quartier de Marseille en fait mention sans quantifier le nombre de desserts. Au fil des année, cette tradition perdure mais personne ne formalise encore le chiffre. Pour ça, il faut attendre 1925 pour que le chiffre treize soit cité.

Voici une quantité de friandises, de gourmandises, les treize desserts : il en faut treize, oui treize, pas plus si vous voulez, mais pas un de moins 

Joseph Fallen

Un chiffre tabou

Connaissez-vous la triskaïdékaphobie ?
Il s’agit de la peur du chiffre 13. 13 est un nombre tabou, portant malheur pour les uns, symbole de bonheur et de chance pour d’autres. Certain attribue les treize desserts à la Cène : les douze Apôtres et Jésus. Ces desserts sont servis après le repas, juste avant la messe de minuit. Ils restent ensuite à disposition trois jours sur la table.

be art magazine, 13 desserts, tapisserie, la Cene
Tapisserie, église St Joseph de Lyon

Les 13 desserts

Il existe selon les villes et villages de Provence quelques variantes à la tradition. On retrouve toutefois une base commune appelée les quatre mendiants, en référence aux quatre ordres religieux représenté par des fruits secs.

Les 4 fruits secs

On retrouve ainsi les figues sèches qui font référence à l’ordre des Franciscains. Les raisins secs symbolisent celui des Dominicains. Les amandes incarnent l’ordre des Carmélites et les noix (ou noisettes) celui des Augustins.

be art magazine, 13 desserts, calissons, raisins secs, nougat noir et blanc, fruits confits
les 13 desserts de Régis Marcon à la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon

Les 5 fruits frais

Parmi les autres desserts, on retrouve des fruits frais : le raisin blanc de saison, le melon d’eau, l’orange (ou mandarine) et les dattes. A cela s’ajoute un fruit exotique (kiwi, mangue, ananas, litchi, etc.)

be art magazine, 13 desserts, fruits exotiques, fruits de la passions, noix de coco, fruits du dragon, Kumquats, grenades

Les 3 confiseries

Les plus gourmands des 13 desserts sont probablement les 3 confiseries qui le compose : le nougat blanc aux noisettes, pignons et pistaches, le nougat noir réalisé à partir de miel cuit auquel on y ajoute des amandes ou des cacahuètes, et le nougat rouge qui est un nougat à la rose et aux pistaches.

be art magazine, 13 desserts, nougat noir, abricots secs etc.
les 13 desserts de Régis Marcon à la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon

La pompe à huile

Gâteau provençal par excellence, la pompe à huile s’apparente à un gâteau brioché parfumé à la fleur d’oranger. La tradition veut qu’on le rompe comme le Christ à rompu le pain lors de son dernier repas. Son nom reste un mystère mais s’explique peut être par le pouvoir absorbant du gâteau qui sert souvent à saucer le vin cuit repas accompagnant le repas.

be art magazine, 13 desserts, pompe à huile, calissons, nougats, fruits secs, fruits confits
les 13 desserts de Régis Marcon à la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon

Des variantes

Selon les villes et villages, les familles et les goûts de chacun, d’autre mets délicieux ont commencé à s’inviter sur la table des 13 desserts, en complément mais souvent en remplacement.

On retrouve ainsi des pâtes de fruits, des fruits confits, des prunes, le chocolat, les croquants aux amandes, les noix et dattes farcies de pâte d’amande blanche, rose et verte, le pain d’épices et bien sûr le fameux calisson d’Aix.
* Cette liste n’est pas exhaustive

be art magazine, 13 desserts, calissions, raisins secs, nougats, fruits secs, abricots, figue, pates d'amande, fruits confits, pain d'épices, pompe a huile, fruits frais
les 13 desserts de Régis Marcon à la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon

En Bref

Les 13 desserts de Noël sont présents sur quasiment toutes les tables en périodes de fêtes et parfois même sans le savoir. Réunis en totalité ou de manière partielle chaque élément est symbole de gourmandise, de plaisir et de saisonnalité.

Ce Noël, faîtes-vous plaisir à vous même et à vos proches mais surtout à toutes vos papilles. Joyeuses Fêtes.

Roო’In
Plus qu’une passion : un style de vie. Historien de l’art et archéologue de formation, Roო’In a souhaité faire partager son amour pour la culture associé à celui pour la cuisine afin de les rendre accessible à tous. Bien manger, apprendre et découvrir sont ses maîtres mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.