Paul Bocuse s’est éteint le 20 janvier 2018, mais son nom reste omniprésent dans les cuisines du monde entier. Référence en la matière, ce grand chef est considéré comme le pape de la gastronomie, tant par son talent que par la personne qu’il était.

Voici le portrait d’un homme, d’un chef et d’une légende.

be art magazine art culinaire portrait de chef, portrait de Paul Bocuse
Portrait de Paul Bocuse © DR

Les premiers pas de Paul Bocuse

Paul Bocuse naît à Collonges-au-Mont-d’Or le 11 février 1926 près de Lyon dans la maison même où se trouve encore aujourd’hui son restaurant.

Issu d’une longue ligné de cuisiniers, il ne dérogera pas à la règle familiale.
Tout jeune adulte, la guerre éclate et Paul s’engage dans l’armée française de la Libération sous le commandement du Général De Gaulle. Mais grièvement blessé durant une frappe il échappe de peu à la mort. De cet épisode, il en ressort changé, fort et fier comme le coq sur son épaule tatoué par les soldats américains lui ayant sauvé la vie et lui rappelant sa rage de vivre.

« Le bonheur est dans la cuisine »

Paul Bocuse

Formé par de grands noms de la gastronomie

Paul Bocuse, dégagé de ses obligations militaires rentre dans sa région natale et commence sa formation auprès d’Eugénie Brazier, grande figure bien connue des lyonnais sous le nom de mère Brazier. Il apprend à ses côtés les rudiments de la cuisine bistronomique et spécialités lyonnaises servies dans les bouchons.
Paul Bocuse, désireux d’être le meilleur, décide de partir sur Paris et travaille chez Lucas Carton. Il y rencontrera Pierre et Jean Troisgros, autres grands noms à venir dans le paysage de la gastronomie française. Il collaborera d’ailleurs avec les frères Troisgros quelques années plus tard dans le restaurant la Pyramide de Vienne. Dans ce restaurant plac