Le restaurant Hébé dévoile sa dernière carte d’été très prometteuse comme à son habitude. Depuis deux années, cette adresse a clairement participé à dépoussiérer le 5ème arrondissement de la capitale. Une cuisine véritablement inventive qui ne laisse rien au hasard et surtout pas la carte. Élaborée respectivement par les chefs Michel Portos (doublement étoilé par le guide Gault & Millau) et Clément Courtemanche (Jeune talent 2020 consacré par le Gault & Millau), ils proposent ensemble des assiettes uniques douées d’une créativité hors-pair.

Chez Hébé, la carte est renouvelée tous les trois mois environ

S’il y a bien une adresse qui allie a la perfection le respect des saisons et les produits, c’est bien le restaurant Hébé, situé dans le 5e arrondissement de Paris, à deux pas de Notre-Dame-de-Paris et du Panthéon. C’est dans une ambiance design (mention spéciale à Kann Design pour le mobilier) et épurée que l’on se rend pour la troisième fois dans ce restaurant que l’on aime tant. Pourquoi on apprécie cette adresse inventive ? Parce que le partage et la convivialité règnent en maître. C’est aussi et surtout une grosse claque gustative à chacun de nos passages. Les associations de goûts sont recherchées et inédites. Hébé rime avec originalité mesurée !

Un voyage à chaque bouchée

Commençons notre escapade à l’ombre des oliviers, bercés par les cigales avec cette amuse-bouche à base de pastèque infusée au pastis. Nous y sommes ; dans le sud de la France, au bord de la méditerranée. Le fruit apporte l’eau et le sucre dont a besoin le pastis pour s’émouvoir. Les réfractaires au pastis, ne vous abstenez pas, le goût est léger. C’est simple, l’un de nos palais n’aime pas le pastis, peuchère elle a aimé !

Fleur de courgette végétarienne en tempura

Restons dans le sud pour sa fleur de courgette cuisinée façon tempura. Si vous n’avez jamais mis les pieds dans le sud de la France, ce qui est peu probable, vous ne savez peut-être pas que la courgette possède une fleur et elle se mange, et oui ! À Nice, on l’a préfère farcie. À Paris, la fleur est enrobée d’une délicate enveloppe de beignet. À l’intérieur, on y découvre la ricotta sublimée par la roquette. Puis nous avons choisi le carpaccio de tomates anciennes et sa nougatine de fruits secs.

Paris 5e : Hébé dévoile une carte estivale 1

Tomates vegan en carpaccio, nougatine de fruits secs

On se plaint régulièrement qu’à Paris, les tomates que nous achetons n’ont pas assez de goût, on leur reproche souvent de ne pas voir le soleil. Avec elles-ci c’est tout le contraire, charnues, gouteûses, elles sont parfaites. La nougatine dépose le goût sucré qui va si bien avec la tomate. C’est frais et léger, parfait pour l’été !

Paris 5e : Hébé dévoile une carte estivale 2

Filet de boeuf en tartare

Pour terminer en apothéose dans les entrées, le filet de boeuf en tartare est incomparable. Oubliez tous les tartares que vous connaissez et avez pu déguster précédemment, celui-ci est unique ! Ce tartare est un voyage authentique à lui seul. La viande est délicatement taillée. Tandis que les épices, entre autre le raz-el-hanout & le curcuma s’agitent avec le maïs grillé et la moutarde au miel. Ce tartare est onctueux doué d’une singularité déconcertante. Amateurs de viande, un seul conseil, confrontez-vous, vous ne serez pas déçu et revenez nous voir pour nous en dire des nouvelles !

Paris 5e : Hébé dévoile une carte estivale 3

Canette, filet rôti, purée de carottes à la lavande, orange grillée, caramel soja

Ne serait-il pas le temps que l’on se confronte aux plats ensemble ? C’est entre terre et mer que notre choix s’est porté. Une canette et un poulpe, rien que cela ! D’un côté la canette est accompagnée d’une purée de carottes à la lavande. Cela ne serait-elle pas une référence au sud à nouveau ? Normal, l’un des chef Michel Portos voue une passion aux saveurs méditerranéennes. La viande est cuite comme nous l’avions demandé, à savoir saignante. Le caramel et la purée mettent en évidence la viande. Succulent, on en redemande !

Poulpe à la plancha, riz safrané

De l’autre côté, le poulpe à la plancha et son riz safrané est croustillant à souhait à l’extérieur et délicieusement fondant à l’intérieur. Le riz au safran se marie à merveille. Il est cuisiné façon paëlla, on voyage ! Escortée par sa crème de chorizo que l’on sert à table, celle-ci embellie un poulpe déjà bien accompli.

Les desserts

Puisque terminer sans une note de sucrée est paraît-il délictueux, on s’est amouraché d’un millefeuille basilic citron et d’un dessert à base framboises (mon fruit préféré). Le feuilleté est ni trop sec ni trop beurré. L’alliance du citron et du basilic nous permet de terminer cette escapade franchement unique sur une note sucrée tout en fraîcheur. Le petit dernier c’est le dessert vegan et sans gluten à base de framboises fraîches. Tout comme le millefeuille, le sentiment de fraicheur perdure et s’achève ici. Il faut aimer le gingembre et l’estragon pour en apprécier toutes les saveurs.

Les végétariens ne sont pas boudés chez Hébé puisque un menu a été spécialement conçu pour eux (37€ comprenant entrée/ plat / dessert).

Paris 5e : Hébé dévoile une carte estivale 8

? 15 rue Frédéric Sauton, 75005 Paris

Quand ? Ouvertures le lundi, jeudi, vendredi : 19h – 23h // samedi – dimanche : 12h – 14h30, 19h – 23h30

Fermé le mardi & mercredi

Réservations ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.