Tout d’abord une bonne et heureuse année à vous tous, en couple ou célibataire ! Toute l’équipe de Be’Art Magazine vous souhaite des rires, des sourires, des projets réussis, des voyages (d’ailleurs on a pleins d’idées à vous suggérer !) et pour ma part je vous souhaite l’épanouissement sexuel ! (Fesse, comme dirait un Mignon)

Parfois t’es là, tranquillement posée dans ton célibat et BIM toutes tes copines se mettent en couple. C’est pas très grave, jusqu’au moment où on organise des soirées. Par exemple, la soirée du nouvel an… Ca vous parle ? Vous vous reconnaissez ? Bon, ça arrive tout au long de l’année on est bien d’accord (une pensée pour la Saint Valentin qui arrive et dont on parlera aussi plus tard) mais vraiment, ce réveillon on s’en souviendra !

Prenez ce qui va suivre et adaptez-le à vous et à votre situation :

«  Et toi, tu fais quoi pour la soirée du Nouvel An ? »

Et c’est exactement là où j’en étais. Je n’avais absolument aucune idée de ce que j’allais faire. J’avais pas envie de faire grand-chose en réalité. Les vacances de Noël riment pour moi avec heures de travail supplémentaires, donc clairement cette année, j’étais fatiguée.

Mais comme je suis faible, un mouton qui suit le mouvement, j’ai quand même décidé de faire une soirée. (En vérité, je suis pas vraiment un mouton, mais je prend toutes les opportunités d’ouvrir une bonne bouteille de vin.) Bref, c’est bien d’avoir l’envie de faire quelque chose, mais quoi et avec qui ?

Le temps a passé et j’ai totalement oublié d’organiser quoi que ce soit. je me suis dit que je me raccrocherais à une soirée d’un ami qui habite pas loin, histoire d’avoir un semblant de vie sociale, quand tout à coup ma colocataire vient me voir :

« C’est bon, comme tu travailles jusqu’à 20h, j’ai organisé un repas à la maison ! »

« Super ! Et qui vient ? »

« Bien, Paolo et moi, Claire et Julien, Noémie et son mec et … toi. »

Et voilà, comment je me suis retrouvée malgré moi embarquée dans un dîner de couple, en solo. Je pense que ma colocataire, étant fraîchement accouplée, voulait juste faire un truc sympa entre couples mais sans penser que c’était freak pour moi. Ils avaient tous décidé de me faire plaisir en venant chez moi, je ne pouvais décemment pas trouver une excuse pour ne pas y aller.

2017-beart-nouvel-n2

Merde.

Ces couples sont mes amis et je les aime beaucoup mais c’est toujours compliquée d’être la seule célibataire dans un groupe. Heureusement que le dîner était une gigantesque raclette, j’ai donc pu remplir toute ma tristesse et ma solitude à grande fourchette de charcuterie, patate et fromage. Petit cornichon et verre de vin pour faire passer le tout.

La soirée a commencé sur un partage de récit d’expérience sexuelle, hum … comment dire que je n’avais pas tant envie que ça de tout savoir, d’autant plus que les protagonistes de toutes les histoires étaient dans mon salon devant mes yeux, ensuite ils ont parlé des « mois anniversaire » de leurs relations ce qui m’a permis de pouvoir compter mes « mois de pots de Nutella en fœtus dans mon lit ». Malgré les conversations où j’ai préféré faire les yeux doux à mon lapin, ils ont été adorables, ils ne sont pas restés collés à leur moitié, ils ont fait en sorte de ne pas me mettre à l’écart, de faire attention à moi !

Et minuit a sonné.

Tous se sont levés, tous ont retrouvé leur compagnon de salive, et je me suis retrouvée assise sur le canapé entourée de trois couples se roulant des pelles, se montrant tout leur amour et le plaisir de partager une nouvelle année ensemble.

Et moi.

Du coup, je me suis levée et j’ai été genre « j’ai méga envie de faire pipi là tout de suite maintenant !» mais en vérité, j’ai été me regarder dans le miroir, droit dans les yeux et je me suis rendue compte que tout allait bien.

Et je suis sortie des toilettes.

Mais là, tous ces couples m’attendaient devant la porte, ils m’ont attrapé et m’ont léché le visage, histoire de partager leur salive avec moi aussi. C’était sale, mais c’était gentil, mais c’était franchement sale.

En résumé, j’ai passé une soirée de couples en célibataire et je ne crois pas que je le referais. Mais j’ai découvert aussi que je passais d’une année à l’autre en allant bien, vraiment bien et que ma rupture n’était pas une fin, mais un début.

Et aussi que la salive séchée sur un visage, ça daube.

Vous vous reconnaissez ? Racontez-nous vous aussi vos soirées de couple en célibataire !

Gaëlle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here