Chez Be’Art Magazine, on aime le fait maison et on aime se faire plaisir. Alors depuis peu, on s’est lancé dans les yaourts maison !

Pourquoi faire des yaourts maison ?

Les yaourts on en consomme souvent en quantité, ils prennent un peu trop de place dans le frigo, ça part vite et il faut en racheter souvent. En plus, on ne sait jamais trop quels sont les ingrédients qu’il y a, comme souvent lorsque l’on achète des produits « industriels ».

Alors on s’est dit, pourquoi ne pas les faire nous-même ?

Avec les yaourts maison, on opte pour une alimentation saine et équilibrée.

On achète une yaourtière et on fait ça de manière très simple. En plus, on peut varier les plaisirs et en faire à tous les goûts. Certaines yaourtières permettent même de faire des fromages et des desserts lactés. Le paradis du dessert ! En plus, c’est vraiment un plaisir de pouvoir se faire des desserts soi-même. C’est une activité qui peut se faire en famille. Et on se sent assez fier d’avoir fait ça nous-même !

Enfin, on fait un geste écologique. Finis les emballages superflus, on ré-utilise nos pots à l’infini ! Et puis bon, on fait aussi de sacrées économies !

Vous êtes convaincus ? Alors on passe à l’étape suivante !

Comment faire des yaourts maison ?

Avant tout, il faut s’équiper d’une yaourtière. On verra dans la rubrique suivante comment la choisir.

Pour des yaourts natures, les ingrédients sont plus que simples ! Il suffit d’avoir du lait entier pasteurisé ou UHT, et des ferments lactiques. On vous conseille de privilégier le lait de vache, surtout pour commencer. Mais on peut aussi utiliser du lait de brebis, de chèvre et même du lait végétal comme le lait de soja par exemple. Si on utilise du lait cru, il est préférable de le porter à ébullition au préalable et de le laisser refroidir. Pour les ferments, vous pouvez acheter des sachets en grande surface, magasins bio ou pharmacies. Vous pouvez aussi utiliser un yaourt nature acheté dans le commerce.

2017.beartmagazine.yaourts.maison.1

Pour commencer, on mélange le tout (il suffit de verser le ferment dans la bouteille et de secouer. Du coup pas de vaisselle, le rêve !). Ensuite on verse le mélange dans les petits pots de la yaourtière. Et enfin, on la met en marche.

2017.beartmagazine.yaourts.maison.9
Crédit photo : SEB

On essaie de faire ça le soir, car il faut laisser la yaourtière chauffer minimum huit heures. Le lendemain matin, au réveil, les yaourts sont prêts ! On les met au frigo au moins quatre heures avant de les déguster.

Pour la dégustation, vous pouvez ajouter ce que vous souhaitez, selon vos goûts ! De la confiture, des fruits, du sirop, une petite sauce au caramel beurre salé, du sucre… Il existe aussi des sucres parfumés dans le commerce, que vous pouvez même ajouter dans la préparation (pas plus de 100 grammes pour 1,5 litre de préparation).

2017.beartmagazine.yaourts.maison.10
Exemple de recette aux speculoos

Il existe aussi de nombreuses recettes qui permettront de vous renouveler  !

2017.beartmagazine.yaourts.maison.5

Les yaourts maison se conservent une semaine au réfrigérateur entre 0 et 6°.

Vous vous demandez ce que fait la yaourtière pour transformer du lait en yaourt ? Sous l’action des ferments, le sucre du lait, le lactose, se transforme en acide lactique ; ce qui entraine la coagulation du lait en un yaourt, facile à digérer. Les yaourts sont réfrigérés à 4° pour bloquer la fermentation.

Comment choisir sa yaourtière ?

Il existe de nombreuses yaourtières dans le commerce et il n’est pas toujours facile de choisir celle qui nous correspond. Les prix démarrent à 10 euros et peuvent grimper jusqu’à plus de 100 euros.

Il faut déjà savoir que le prix va varier selon la contenance de la yaourtière. En général le minimum est de 6 yaourts et le maximum 12. A vous de voir selon votre consommation.

Ensuite le prix variera selon les fonctionnalités disponibles. En premier lieu, certaines yaourtières s’éteindront toutes seules à la fin du cycle et d’autres pas. Forcément celles qui disposent de la fonction arrêt automatique sont plus chères. Encore une fois, à vous de voir, si vous avez la possibilité d’éteindre vous même votre yaourtière au bout de huit heures, ou si vous préférez la simplicité en la laissant s’éteindre seule.

Enfin, certaines yaourtières offrent la possibilité de faire plus que des yaourts. Vous pourrez aussi faire des fromages frais ou fromages blancs ou des desserts lactés (crème brûlée, flan, gâteau au yaourt…). Et forcément plus elle en fait, plus le prix grimpe…

De notre côté, on a choisi la toute option. Arrêt automatique, et triple programme. On y a mis le prix mais on ne le regrette pas ! On a hâte d’organiser un repas pour nos amis et de leur faire goûter nos petits délices !

2017.beartmagazine.yaourts.maison.7

Justine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here