La XXI Triennale de Milan (XX1T) se tiendra du 2 avril au 12 septembre 2016 dans la magnifique ville italienne du nord de la Lombardie. Après vingt ans d’absence, la Triennale di Milano revient grâce au soutien notamment du BIE (Bureau Internationale des expositions), du gouvernement italien, de la Région de Lombardie et sera rythmée d’expositions, de manifestations, d’annonces, de festivals et de conférences. Au total 11 expositions seront organisées par le comité scientifique de la XX1T.

Le Design industriel au sein de l’art de vivre

L’être humain considéré comme le centre de toutes les préoccupations et est à l’origine du progrès. Le design est pensé fonctionnel, beau mais surtout très utile. Toujours en lien avec le passé glorieux industriel de l’après deuxième guerre mondiale et les avancées technologiques sans cesse en développement, l’innovation est au cœur de cette XXIe Triennale. Il s’agit de la seule exposition multidisciplinaire, abordant de manière transversale l’art, l’architecture, l’artisanat, la mode, les arts visuels. Pas moins de 19 lieux d’exposition seront répartis dans toute la ville. Des lieux très divers comme le Musée national de la science et de la technologie Leonardo da Vinci, le Gratte-ciel Pirelli ou encore l’Académie des Beaux-Arts de Brera  par exemple.

Design after Design

Identifier les changements et les avancées technologiques depuis la dernière crise de 2008, là se trouve le fondement de cette manifestation. L’impact de la mondialisation sur le design est un des thèmes largement abordé. Le design est perçu comme le vecteur, voire le moteur de l’élaboration de nouveaux projets futurs, entrant en relation directe avec l’artisanat et l’accessibilité des nouvelles technologies de l’information.

Les expositions d’architecture sont traitées comme de véritables expositions d’art. Cette volonté de présenter l’architecture en tant qu’art participe de la construction de son image et passe par des expérimentations précises. Des morceaux, pièces et fragments d’architecture seront présentés à l’échelle. Ceci rendra très intéressant le rapport entre l’art et l’architecture, comme si ces derniers fusionnaient afin d’être matérialisés ensemble.

Un partenariat avec la SNCF en France sera mis en place afin de faciliter le voyage vers l’Italie. Le lien de l’Italie avec la France n’est pas sans rappeler la participation de la ville de Saint-Étienne, considérée comme la Capitale Française du Design. Sa participation était donc très naturellement évidente.

 

©Triennale de Milan

Informations pratiques :

Site du BIE

Lucie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here