Il est l’heure de faire le bilan sur le Festival de Cannes. Entre deux plongées, on a foulé le tapis rouge rien que pour vous rapporter ces petites anecdotes de la Croisette.

Le Festival de Cannes, une promesse chaque année fragile et surprenante

Le Festival est parfois conspué, souvent adulé mais toujours attendu . Une fois parus la sélection des films et la liste des membres du jury, tout se précipite et les premiers pronostics tombent. C’est l’heure de préparer son emploi du temps cannois entre cocktails mondains, montées des marches et dîners sur la plage . Notre billet d’avion en main, nous voilà prêtes, avides et curieuses de vedettes et gossips ! Déjà à Orly se bousculent dès le 11 mai, acteurs, députés et autres ministres dans le vol Air France assis aux premiers rangs tout au jeu des « m’a-t-on vu ». La météo est comme d’habitude très aléatoire : la pluie étant très souvent au rendez-vous des ouvertures du Festival. Pas déçue, c’est un ciel gris et des parapluies qui offrent la première toile de fond aux festivités. La promesse d’une éclaircie est synonyme d’un regain d’énergie et d’enthousiasme. Rien n’arrête les badauds et les paillettes !

 

2016.beart.cannes le bilan.4
©L’Oréal

 

Une Croisette en effervescence

La Croisette est éblouissante de glamour dès le premier soir avec en ouverture le film quelque peu nostalgique de W. Allen sur l’âge d’or hollywoodien « Café society » : une pléthore de stars américaines, un discours d’ouverture de L. Lafitte qui a fait le buzz, et un film esthétique qui fait la part belle aux costumes et aux robes de rêve.

Les stars sont toujours venues éblouir le Festival et son tapis rouge : Yes they Cannes ! Il y a les habitués que l’on attend revoir comme K. Loach, P. Almodóvar, L. Dardenne ou les actrices comme J. Binoche, C. Deneuve ou M. Cotillard ! Il y a des premières fois éclatantes comme celle de J. Roberts, pour « Money Monster » le 12 mai, qui fut très longuement applaudie seule sur le tapis rouge ses talons à la main. Chaque montée des marches est à elle seule un spectacle bien orchestré où les photographes se disputent le moment d’exception aux amateurs de selfies ! B. Hadid a été la sensation « rouge et très fendue » de 2016 !

2016.beart cannes le bilan.3
©L’Oréal

Cannes la rebelle

Mais la promesse la plus attendue est sûrement celle de l’inattendu et de l’irrévérencieux ! Car si Cannes est une princesse scintillante qui s’étourdit dans les bulles de champagne, elle serait terriblement ennuyeuse sans un parfum de scandale. Un bon Festival c’est un mélange d’habitudes et de surprises qui font le buzz. Le discours de L. Laffitte ayant ouvert le bal des hostilités, G. Depardieu a continué avec des déclarations fracassantes à Nice-matin, une colère de C. Brown, quelques chutes et un producteur américain montre son string sur le tapis rouge ! De même, huer les films de réalisateurs reconnus fait presque partie de la tradition et, ce n’est pas mauvais signe pour la sélection. Cette année on peut citer « The Neon Demon », « Personal shopper » ou « the Last Face ». Mais on attend mieux ! Qui peut oublier le poing levé de Maurice Pialat, le doigt d’honneur de Quentin Tarantino, la grève des photographes ou le renvoi de Lars von Trier ?

Ce Festival tient ses promesses de glamour, de rendez-vous cinématographiques et de belles soirées privées à la Villa Schweppes ou au Gotha club ! On attend dimanche avec impatience ! Car si on entend chaque année  » ah ce n’est plus ce que c’était Cannes ! » , on y revient toujours comme accro à une drogue dure ! Jamais tout à fait semblable malgré ses codes, toujours en devenir avec son lot de surprises et de découvertes.

La cérémonie de clôture du 22 mai et la distribution des palmes seront, on l’espère, l’apothéose d’une semaine bien chargée en émotions dans les salles et sur la Croisette. Quelques noms circulent et quelques pronostics bruissent comme les films « I, Daniel Blake », « Bacalaureat », « Mal de pierres » ou « Juste la fin du monde «  … En attendant , on va se coincer quelques bulles de Champ’ au bord de la piscine …

2016.beart. cannes_le_bilan.1
©CFD

 

 

CFD

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here